« Tu ne te vengeras pas et ne garderas pas rancune » (Kédochim 19,18)

-> Cette mitsva est destinée à faire prendre conscience à l’homme que tout événement, bon ou mauvais, est une réponse de D. à ses propres agissements.

Si quelque le blesse ou l’insulte, il doit savoir que ce sont ses fautes qu’il faut incriminer et que c’est Là-Haut que tout ce qui lui arrive à été décidé.
Il est donc absolument vain de se venger de l’homme qui n’est qu’un agent de D.

[Séfer ha’Hinoukh – mistva 241]

<—->

-> A Chimi ben Guéra qui l’avait insulté avec insolence et l’avait maudit, le roi David a répondu : « S’il m’insulte ainsi, c’est que D. lui aura inspiré d’insulter » (Chmouël II 16,10).

[Chimi était un descendant de la famille de Chaoul, persuadé que David avait usurpé le trône, et régnait illégalement]

[même si l’agent de nos souffrances devra rendre des comptes à D., la source de nos ennuis se trouvent en nous-même, et accuser autrui c’est se focaliser sur le bâton et non celui qui le tient (Hachem), et ce pour notre plus grand bien ultime.]

<—>

-> Le Méam Loez (Kédochim 19,18) enseigne qu’il faut tirer un enseignement de la conduite du roi David.
Souvent, lorsqu’un individu fait du mal à son prochain et se met à le maudire, l’autre se lamente : « Comme cet homme m’a fait du mal! »
Ils ne savent pas que personne ne peut porter atteinte à leur argent ou à leur personne si ce n’était pas décrété en Haut.
Plutôt que de maudire qui les a offensés, ils devraient se blâmer eux-mêmes pour leurs fautes.

Ainsi, un homme sensé victime d’un préjudice pensera : « Ce sont certainement mes fautes qui ont causé cet incident. Je dois me repentir. Hachem est miséricordieux, et si je m’amende, Il comblera ma perte d’une façon imprévue et celui qui m’a causé du tort sera puni ».

Bien que tout soit décidé en Haut, les incidents pénibles ne sont pas causés par des personnes innocentes.
Le châtiment vient par l’intermédiaire des fauteurs (mégalguélin ‘hov al yédé ‘hayav). En effet, Chimi ben Guéra fut puni en fin de compte pour avoir maudit le roi David (cf. Méla’him I 2,46).

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :