« En général, tout problème finit par s’arranger, à des exceptions près. Quelle est donc la différence entre une personne confiante en D. et celle qui ne l’est pas?
Le souci et le doute »
[Rav Yé’hezkel Levinstein]

<—>

-> « Le roi Salomon a écrit : « D. a fait les hommes pour être droits ; ce sont eux qui ont recours à de nombreux calculs/roueries » (Kohélet 7,29).

Les « nombreux calculs » sont les ennemis du bonheur. »
[Rav Shimshon Raphael Hirsch]

[à partir du moment où l’on prend la place de D., en sachant mieux que quiconque ce qu’il nous faudrait dans la vie, alors nous nous privons d’une vie de bonheur. ]

<——–>

-> « Les jours du pauvres sont tous mauvais, mais qui a le cœur content est toujours en fête » (Michlé 15,15)

Selon nos Sages, il s’agit du pauvre dans sa tête.
Le ‘Hovot haLévavot (Chaar haBita’hon – chap.5) explique qu’un pauvre dans sa tête correspond à quelqu’un qui manque de émouna et de bita’hon, et [par conséquent] tous ses jours sont assombris par la négativité, le pessimiste.

[autrui à plus/mieux que moi, je suis inquiet car il se peut que dans le futur je n’aurai pas assez, …
Ce que j’ai déjà c’est normal, et ce que je pense être manquant n’est qu’injustice Divine à mon égard!]

<—>

-> Un des passages les plus connus de la prière est le : achré, dont la 2e phrase (issue du Téhilim 144) est : « achré a’am chéka’ha lo » (Heureux est le peuple dont c’est ainsi pour Lui).

Rabbi Méchoulam Feybusch de Zbarza (disciple du Maguid de Mézérich), explique ce passage par : Heureux est le peuple qui possède le : « c’est ainsi / c’est comme ça » (chéka’ha lo), véritable gage de sérénité.

D’ailleurs, il est écrit juste ensuite : « achré a’am chéHachem Elohav » (Heureux le peuple qui a Hachem comme D.).

=> Dans notre vie, n’hésitons pas à utiliser la puissante arme des juifs, qu’est le : « c’est comme ça! » = telle est la volonté de D.
[certes c’est difficile, certes je comprends rien, certes sur le moment je pense que c’est une mauvaise chose pour moi, … mais si telle est la volonté de Hachem (ka’ha lo = c’est ainsi pour D.!), alors en réalité c’est bien! ]

-> Le Séfer ki Ata Imadi rapporte les paroles d’une personne :
« Chaque fois que je suis sur le point de m’énerver ou de m’inquiéter, je pense en moi-même : Cela est sous le contrôle de Hachem. Si c’est ce que D. veut, alors cela doit être le meilleur scénario possible. Et alors pourquoi dois-je me sentir mal, si Hachem est en train de réaliser le meilleur pour moi! »

<—>

-> « Il n’y a rien d’autre que Lui (D.), et vous ne pouvez pas me porter atteinte …
Une personne ne souffre, même de la plus petite blessure à son doigt, que s’il en a été décidé ainsi dans les cieux. »
[Rabbi ‘Hanina – guémara ‘Houlin 7b]

-> « Tu aimeras Hachem ton D. de tout ton cœur » (Vaé’hanan 6,5)
Rachi de commenter : il ne faut pas que ton cœur soit divisé à l’égard de Hachem.
=> Quoiqu’il puisse nous arriver, nous ne devons jamais avoir de mauvais sentiments à l’égard de D.

Dans ce commentaire en hébreu, Rachi utilise ler terme : « amakom » (litt.l’endroit – הַמָּקוֹם) pour dénommer D., qui est partout.
[midrach Béréchit rabba 68,9 : « ou mékomo chél olam, vé’én olamo mékomo »]

Le rabbi Shlomo de Karlin explique qu’on ne doit jamais se dire : « L’endroit dans lequel je suis n’est pas bon pour servir Hachem. »
En effet, si D. nous a mis ici, c’est que c’est spécialement ici qu’Il souhaite que nous accomplissions Sa Volonté.
[de même avec nos ressources, capacités, … ]

<—>

-> « En vérité qui que tu sois ,ou que tu sois, tu es là où D. veut que tu sois pour naviguer là où Il veut que tu navigues »
[Rav Yossef Bentata]

<—–>

-> Une des questions à laquelle nous devrons tous répondre après notre mort est : « As-tu attendu la Délivrance? » (tsipita lichoua – guémara Shabbath 31a)

Généralement, cela fait allusion à : « As-tu attendu avec impatience la venue du machia’h? »

Le Beit haLévi (mitsvot haBita’hon) explique que cela signifie également : « Est-ce que tu as attendu avec impatience la délivrance de Hachem, peu importe la gravité de la situation? »
En effet, une des obligations de tout juif est de croire que Hachem peut nous sauver de tout problème, de toute maladie, … et ce en un instant.

Le Beit haLévi nous enseigne qu’il n’est pas suffisant de croire en cela, il faut également attendre avec impatience notre délivrance personnelle, au point où l’on devra répondre de cette question après notre mort!

[plus nous avons conscience que ce qui nous arrive provient à 100% de D., plus nous avons conscience que la fin de nos difficultés dépend à 100% de D.]

<—–>

-> « Hachem est le Roi, Hachem était le Roi, Hachem sera pour toujours le Roi » (Hachem mélé’h, Hachem mala’h, Hachem yimlo’h léolam vaéd)

=> Pourquoi commencer par le temps présent? Il aurait été plus logique de débuter par le passé, puis le présent et enfin le futur.

-> Le rav Shimshon Pinkous répond que lorsqu’une personne traverse un moment compliqué, quelque soit la problématique, il lui est difficile de percevoir que Hachem est avec elle.

En pensant au passé, une telle personne arrive à la certitude que : « Hachem s’occupe de moi ».
En pensant au futur, elle a de l’espoir et pense : « Un jour sûrement Hachem viendra m’aider.
Mais concernant le présent, on a tendance à ne pas ressentir D., à se sentir tout seul, car après tout si c’est un moment difficile, cela ne peut être que le signe que Hachem m’a [momentanément] abandonné.

=> Nos Sages ont décidé d’appuyer d’abord sur : « Hachem est le Roi » = Il est le Roi, c’est Lui seul qui a décrété mes souffrances avec précision et pour mon bien ultime.
Ce qui se produit est forcément ce qu’il y a de mieux pour moi, même si sur le moment c’est désagréable et que je ne peux le comprendre (je ne suis pas D.).
Et seulement ensuite, nous pouvons parler du passé et du futur.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :