+ Lorsqu’un homme médit de son prochain, c’est comme s’il avait transgressé les 5 livres de la Torah.

En effet, le mot Torah [qui veut dire « loi »] est écrit 5 fois à propos de la tsaraat :
1°/ « Telle est la loi (Torah) relative à la marque de tsaraat » (Tazria 13,59) ;
2°/ « Telle est la loi (Torah) du métsora » (Métsora 14,2) ;
3°/ « Telle est la loi (Torah) concernant la personne portant la marque de tsaraat » (Métsora 14,32) ;
4°/ « Telle est la loi (Torah) de toute marque de tsaraat » (Métsora 14,54) ;
5°/ « Telle est la loi (Torah) concernant la tsaraat » (Métsora 14,57).

Certains médisent parfois en secret sans que personne ne les entende, mais ils doivent savoir qu’un ange, à leurs côtés, entend et inscrit tous leurs propos.

Médire de son prochain revient à nier Hachem.

Il ne faut pas s’étonner de l’enseignement de nos Sages selon lequel le médisant est frappé de tsaraat. Certes, nous voyons un grand nombre de gens critiquer autrui et rester en bonne santé sans nulle marque sur la peau.
Il faut savoir que la tsaraat mentionné dans la Torah peut atteindre soit le corps soit l’âme. Si elle ne touche pas le corps d’un homme, elle affligera son âme.

La tsaraat spirituelle dépasse en gravité la tsaraat physique.
Chaque nuit, lorsque l’âme monte en Haut, tous les êtres spirituels s’en écartent et la déclarent impure …
Si un homme ne se repent pas de son vivant, son âme ne sera pas autorisée à entrer dans le domaine des justes après sa mort. Tous le fuiront et se sépareront de lui.

On peut imaginer la douleur que ressent une âme ballottée d’un endroit à l’autre et auprès de laquelle personne ne veut rester.
[…]

Le roi Salomon dit : « Celui qui garde sa bouche et sa langue garde son âme du malheur » (Michlé 21,23).
Rabbi Yanaï dit : Le mot : « malheur », se dit : tsarot, qui ressemble beaucoup à : « tsaraat ».
L’âme peut donc, comme le corps, être frappée de tsaraat (fruit du lachon ara) …

Si l’âme est souillée par la tsaraat, les prières du métsora ne sont pas acceptées avant qu’il ne se repente.
[c’est pour cela qu’il fallait que les proches d’une personne atteinte de tsaraat prient pour lui!] …

« Le remède de la langue est un arbre de vie » (Michlé 14,5) = le remède à la médisance est la Torah, appelée un « arbre de vie ».

[Méam Loez – Métsora 14,1-2]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :