« Les messagers revinrent auprès de Yaakov, disant : « Nous sommes allés trouver ton frère Essav. Lui-même vient à ta rencontre, et 400 hommes l’accompagnent » (Vayichla’h 32,7)

-> Certains affirment qu’Essav avait 400 généraux, chacun à la tête de 400 hommes, soit un total de 160 000 soldats.
Les « 400 hommes » cités parla Torah se réfèrent aux généraux.

Selon une autre opinion, chacun des hommes d’Essav était capable de se battre contre 400 guerriers.

D’autres commentateurs disent qu’Essav avait acquis le droit de réclamer les douanes à la frontière.
Essav pensait : « Si mes hommes arrivent à vaincre Yaakov, parfait. Mais si ses hommes sont plus nombreux que les miens, je lui présenterai mes références et j’exigerai d’inspecter ses biens, afin de vérifier si certains ne tombent pas sous le coup d’une taxe. Pendant qu’il sera occupé à préparer ses biens pour l’inspection, je le tuerai. »
Puisqu’Essav préparait ce plan il n’emmena que 400 hommes, il n’en avait pas besoin de plus …

Un commentaire explique qu’Essav avait acquis les droits de douane car il avait appris que Yaakov avait caché sa fille Dina dans un coffre. Il avait pris cette mesure à cause de la très grande beauté de sa fille, et il redoutait qu’Essav ne désire la prendre pour femme.
Essav dit : « Maintenant, je dispose d’un plan excellent pour le tuer. Je demanderai qu’il ouvre chaque coffre pour voir les produits visés par l’impôt douanier. Quand il refusera d’ouvrir le coffre où se trouve sa fille, j’utiliserai cela comme une excuse pour le tuer. »

[Méam Loez – Vayichla’h 32,7]

<————————————————–>

« Yaakov fut fort effrayé et inquiet. Il partagea son monde, ainsi que le menu, le gros bétail et les chameaux, en 2 camps. Il se dit : Ce sera, si Essav s’approche du 1er camp et l’attaque, le 2e camp sera épargné  » (Vayichla’h 32,8-9)

-> Même si Hachem avait promis à Yaakov de le protéger, malgré tout Yaakov craignait avoir commis une faute qui lui ferait perdre cette protection Divine. [cf. b’h, également : https://todahm.com/2018/12/09/7701 ]
Il craignait donc qu’Essav puisse malgré tout lui faire du mal et se prépara à cela, en divisant son camp en deux, de sorte à préserver tout au moins le 2 camp.

=> Mais on peut se demander comment Yaakov pouvait-il être aussi sûr que le 2e camp sera épargné? Comment savait-il que Essav n’allait pas attaquer les deux camps?

Nous allons voir, b’h, différentes explications :

-> 1°/ Le Na’halat Yaacov explique que Yaakov se trouverait dans le 1er camp, le plus proche de Essav.
– Quand celui-ci rencontrerait Yaakov, s’il accepterait de faire la paix avec son frère, alors tout se finira bien. Mais s’il voulait encore le tuer, alors Yaakov lui fera la guerre.
– Quand tout le reste de la famille (et des biens) de Yaakov qui se trouvaient dans le 2e camp, verraient que Yaakov et Essav se battent, ils en concluraient que Essav cherche toujours à leur faire du mal. Et alors, pour se protéger, pendant ce temps où Yaakov et Essav se battent, ils s’enfuiraient et auront ainsi la vie sauve. Ce 2e camp sera donc, de cette façon, épargné.

<—>

-> 2°/ « Pourquoi vous perdrai-je tous les deux le même jour » (Toldot 27,45)
Rachi de commenter : Elle (Rivka) était inspirée par l’esprit saint et a prophétisé qu’ils (Yaakov et Essav) mourraient le même jour, comme il est expliqué dans la guemara (Sotah 13a).
En se basant sur cette prophétie le ‘Hanoukat haTorah écrit que Yaakov éloigna les 2 camps d’une distance d’un jour de marche. Yaakov se trouvait seul dans le camp le plus proche de Essav.
Ainsi, quand ce dernier le rencontrera, si dans le pire des cas il réussit à le tuer, alors il lui faudra un jour de marche pour se rendre dans le 2e camp et le combattre. Mais alors, conformément à la prophétie de Rivka, il mourra avant d’atteindre le deuxième camp. Celui-ci sera donc forcément sauvé.

<—>

-> 3°/ Le rabbi méïr Yé’hiel d’Ostrovtsa explique que toute la force qu’Essav disposait pour nuire à Yaakov, il l’a obtenue de par son grand mérite du respect de son père. En effet, nos Sages rapportent qu’Essav honorait son père de façon exemplaire. C’est ce mérite qui lui donna toute sa force.

C’est pourquoi Yaakov divisa son camp en deux, et dans le camp le plus proche d’Essav, il n’y avait que lui. Quand Essav s’approchera, s’il décide de combattre Yaakov et arrive à le tuer, alors de ce fait, leur père Its’hak souffrira énormément de la mort de son fils.
Dès lors, Essav qui aura causé cette profonde peine à son père, en tuant Yaakov, perdra automatiquement tout son mérite lui venant du respect de son père, car il n’y a pas de peine plus grande que l’on peut causer à un père que de tuer un de ses enfants.
[combien il est dur à un parent de voir ses enfants se disputer entre eux, et à plus forte raison d’en arriver à se tuer (physiquement, par les mots, en s’ignorant, …)!]

Et lorsque Essav aura perdu son mérite du respect de son père, il ne lui restera plus de force pour faire du mal à la famille de Yaakov, car toute sa force ne lui venait que de ce mérite.
Dès lors, le 2e camp sera automatiquement préservé, car Essav, dépourvu de son mérite, n’aura plus la force de leur nuire.

<—>

-> Le 4°/ Ramban affirme que ce passage de la division du camp en deux, est annonciateur de ce qui se passera pendant toute la période de l’exil.
Tout au long de l’Histoire, à chaque fois que les ennemis d’Israël se lèveront et leur feront du mal, alors même s’ils arrivent à causer des dégâts sur une partie du peuple, malgré tout : « le 2e camp sera préservé », et le peuple juif restera épargné.

=> Jamais aucun ennemi n’arrivera à vaincre tout le peuple juif dans son ensemble.

Ainsi, selon nos Sages, Hachem a réalisé une bonté avec Son peuple, de l’avoir dispersé de par le monde, car même si des persécuteurs causent des dégâts sur le peuple juif dans un coin du monde, les juifs des autres coins resteront saufs.
Jamais aucun ennemi n’arrivera à faire disparaître le peuple juif dans sa totalité.

=> La démarche de Yaakov était donc précurseur de ce qui arrivera à Israël tout au long de son histoire

<—>

-> 5°/ Le ‘Hatam Sofer se base sur un enseignement de nos Sages qui dit que la prière permet d’obtenir au moins la moitié de ce que l’on cherche.

Yaakov pria pour être sauvé des mains de Essav.
Ainsi, Yaakov divisa le camp en deux pour que même si Essav attaque le 1er camp et obtient la victoire, le 2e camp sera forcément sauvé par le mérite de sa prière, qui sera au moins exaucé à moitié, de façon à ce que le 2e camp soit sauvé.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :