Lorsque Hachem a de la miséricorde pour quelqu’un, Il lui envoie un cadeau.
Quel est ce cadeau?

Il lui envoie sur son chemin un pauvre ou une personne dans le besoin, au sujet duquel il pourra éprouver de la compassion afin de l’aider.
A ce même moment, il devient lui-même méritant de la compassion d’Hachem, et Hachem l’aide.
De cette façon, il mérite d’être sauvé même s’il ne le mérite pas.
[Zohar – Béréchit 104a]

<—>

-> « Heureux celui qui s’intéresse au pauvre. Au jour de la calamité, Hachem le sauvera. » (Téhilim 41,2)

[même si tout ne va pas dans notre vie, et que malgré tout nous éprouvons de la compassion pour autrui, alors grâce à cela Hachem va très certainement nous aider!
Il est important d’avoir conscience que de nos jours, il y a une très importante pauvreté psychique : besoin d’être valorisé, d’être écouté, … Nous devons être à l’écoute, se mettre à la place d’autrui pour répondre au mieux à ses besoins.]

-> Le ‘Hafets ‘Haïm enseigne que la bonté que nous faisons pour autrui (par de l’écoute, des encouragements, de l’argent, …) va prendre la place de soucis qui auraient dû nous arriver dans notre vie, et cela permet également que nos prières soient plus facilement acceptées.

-> « Le nom de l’homme que j’ai aidé est Boaz » (Ruth 2,19)
Pourquoi Ruth affirme avoir aidée Boaz, alors qu’en réalité c’est c’est l’inverse?

Rabbi Yéhochoua (midrach Rabba Ruth 5,9) enseigne : « La bonté que les nécessiteux font pour leur bienfaiteur est plus importante que ce que le bienfaiteur fait pour le nécessiteux. »

[non seulement un pauvre va nous permettre d’obtenir un bien éternel grâce à un petit bien matériel, mais également il va nous dispenser de souffrances, de difficultés qui auraient du nous arriver!]

<—>

-> « Hachem ne nous doit absolument rien, mais si nous donnons à autrui ce que nous ne leur devons pas, alors Hachem va nous donner ce qu’Il ne nous doit pas.

Tout celui qui témoigne de la miséricorde aux créations de Hachem, va bénéficier de la miséricorde d’en-Haut.
Hachem agit envers chacun, mesure pour mesure. »
[rav Shlomo Zalman Auerbach]

<—>

-> « Tout celui qui fait régulièrement du ‘hessed (de la bonté) méritera des enfants qui sont sages, riches, et versés dans la Aggada »
[guémara Baba Batra 9b]

Le ‘Hafets ‘Haïm (Ahavat ‘Hessed – vol.2,chap.5) commente : « J’ai été personnellement témoin de nombreuses personnes qui ont essayé cette ségoula, et ça a marché pour eux ».

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :