L’un des mérites grâce auxquels le peuple d’Israël est sorti d’Egypte est qu’ils ne se sont pas rendus coupables de médisance, faute qui a entraîné la vente de Yossef et son exil en Egypte.
Seul le mérite acquis par l’amour et la bonté entre frères [juifs] délivrera le peuple d’Israël de l’exil actuel.

[rabbi Yonathan Eibschutz – Yaarot Dvach]

<—>

-> « éch » (le feu – אש) est un acronyme des mots : émet (la vérité – אמת), et shalom (la paix – שלום).
En revanche : « kach » (paille – קש) est un acronyme de : kina (la jalousie – קנאתי) et sin’a (la haine – שנאה).

Yaakov avait confiance qu’Essav ne pouvait pas lui faire de mal (l’ardente flamme spirituelle réduisant tout en cendre comme du feu sur de la paille).
Cependant, lorsque les juifs se querellent entre eux, Essav prend le dessus, et c’est la haine gratuite qui règne.

C’est elle qui a entraîné la destruction du Temple et l’exil du peuple par les romains, descendants d’Essav.
C’est également à cause de l’animosité qui régnait entre Yossef et ses frères que les juifs n’ont pas mérité de rester en Israël et ont dû descendre en Egypte.

[d’après le Chla haKadoch]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :