‘Hanouca – Sois clair dans ton engagement avec la Torah

+ ‘Hanouca – Sois clair dans ton engagement avec la Torah :
[lumière spirituelle de la Torah ou bien obscurité de la matérialité grecque]

-> Le prophète Eliyahou fait rassembler sur le mont Carmel tout Israël avec les 450 prophètes de Ba’al (divinité païenne) et les 400 prophètes d’Achéra, et proclame :
« Jusqu’à quand serez-vous assis entre 2 chaises (serez-vous ambigus)?
Si Hachem est le vrai D., suivez-le ; si vous estimez que c’est Ba’al, suivez Ba’al! » [Méla’him I 18,21]

-> « Les forces d’impureté désirent toujours se coller à la sainteté »
[Or ha’Haïm – Bamidbar 19,2]

-> « Pour ceux qui l’étudient (la Torah) : en droitier, elle sera un élixir de vie ; et en gaucher, elle sera un poison mortel » [guémara Shabbath 88b]

Rachi d’expliquer ‘en droitier’ : « ils s’investissent de toutes leurs forces et sont préoccupés de connaître les secrets de la Torah, comme un homme utilise sa main droite essentiellement (la plus forte) »

Rabbi ‘Haïm Chmoulévtich (Si’ha 15) dit que lorsque l’on est ambiguë, que l’on ne s’investie pas pleinement dans la Torah, notre utilisation du réservoir de lumière qui est en nous, va attirer et renforcer les forces de l’obscurité spirituelle.

Ainsi, il est pire d’être « entre 2 chaises », plutôt que d’être totalement mauvais (servir le Ba’al), car sous couvert de bonne conscience (je fais aussi du bien!), on va attirer sur nous davantage d’obscurité (c’est du poison mortel!).

=> Il nous incombe d’être clair/entier, dans une notre relation de confiance totale avec Hachem.
[à l’image d’une flamme ardente dans l’obscurité!]

<—————————->

-> Elicha ben Abouya a étudié la Torah à un haut niveau auprès de maîtres remarquables, comme Rabbi Eliézer et Rabbi Yéhochoua, durant de longues années, et il est même devenu le maître de Rabbi Méïr.
Cependant Elicha a continué, durant ses études, à être fortement influencé par son père Abouya, un notable de Jérusalem, qui organisait des soirées mondaines où la poésie, la musique et la philosophie grecques avaient une place privilégiée.
[son père souhaitait qu’il étudie la Torah afin d’acquérir un statut social de grandeur et d’honneurs]

En effet, la guémara (‘Haguiga 15b) rapporte :
« A’her (Elicha ben Abouïa), pourquoi (son étude de la Torah ne l’avait-il pas protégé de sa déchéance)?
Car les chants grecs n’ont pas quitté sa bouche, ils ont dit à son propos : à la maison d’étude (de la Torah), de nombreux livres hérétiques tombaient de son giron »

=> Ainsi, en parallèle de l’étude de la Torah à haut niveau, il étudiait la culture grecque et appréciait les chants grecs qu’il chantait.
Cette ambiguïté, cette utilisation simultanée des forces de lumière et des forces d’obscurité ont produit sur lui l’effet « qu’il est sorti vers le péché ».
En effet, lorsqu’il a vu la langue de ‘Houtspit, l’interprète, traînée par un cochon, et il a alors dit : ‘une bouche qui a sorti des paroles (de Torah) lèche la poussière’ (guémara Kidouchin 39b).

Nos Sages rapportent également (guémara ‘Haguiga 15b) :
« A’her était monté sur un cheval, un jour de Shabbath et (son élève) Rabbi Méïr le suivait (à pied) pour apprendre la Torah de sa bouche …
(Arrivés à la limite Shabbatique), Rabbi Méïr lui dit : ‘Retourne avec moi’
A’her répond : ‘J’ai entendu de derrière le rideau : revenez enfants rebelles, sauf A’her’  »
[Nos Sages disent qu’il pouvait quand même toujours faire téchouva, s’il se tournait de tout cœur vers Hachem. Quoiqu’on est pu faire comme fautes, une téchouva est toujours possible, elle demande juste davantage d’efforts de sincérité de notre part.]

<—————————->

+ « J’ai vu de notre temps certains jeunes du peuple d’Israël qui, malgré le fait qu’ils suivent la Torah et les mitsvot, sont assaillis par les troubles de leurs pensées et les doutes perturbent leur cœur.
Pour la plupart d’entre eux, la raison principale est qu’ils ont lu dans des livres superficiels ou dans des journaux corrompus, des articles ou des histoires écrits par des apikorsim.

Leurs paroles malsaines et futiles vont se loger directement dans l’imagination du lecteur pour ensuite troubler sa conscience.
Celui qui se préservera de ce genre de lecture protégera sa conscience. »
[Steïpler – ‘Hayé Olam]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :