"Quiconque considère qu'il n'est pas nécessaire d'appliquer les mitsvot (commandements) et que tout ce que Hachem nous demande, c'est un cœur pur et de bonnes intentions, se verra lui aussi récompensé seulement par de bonnes intentions de la part de D."
[rabbi Yé'hezkel de Kouzmir]

Le secret de l'accomplissement des mitsvot n'est pas l'acte en soi.
Par le fait d'accomplir chaque mitsva nous acquérons l'éternité, la sainteté et l'attachement à Hachem.
Nous prononçons lors de chaque bénédiction "qui nous a sanctifiés par Ses commandements" = Hachem nous a sanctifiés par cette mitsva, Il fait descendre de la sainteté sur nous.
[rabbi Nissim Yaguen]

Lorsqu'une personne réalise une mitsva avec un désir et une passion énorme, cela amène de la fierté à Hachem.
Hachem, Lui-même, se targue de ce juif devant tous les anges, observant à quel point il chérit les mitsvot et accomplit la volonté d'Hachem avec une telle joie.
En effet, Hachem est extrêmement fier d'un tel juif.
[Kédouchat Lévi - Vayétsé]

"Un petit pas que nous faisons vers Hachem dans ce monde, nous amène des milliers de pas en avant dans les mondes Supérieurs"
[rabbi Na'hman de Breslev]

<--->

[lorsque c'est dur et que nous restons fidèles et confiants en Hachem, ayons à l'esprit que c'est une occasion d'avancer énormément vers Hachem, et ce pour notre éternité!]

Hachem dit au peuple juif : "Respectez les mitsvot, car si vous les respectez, c’est comme si vous Me respectiez".

[Midrach Tan’houma - Vayigach 6]

L'homme doit se réjouir de réaliser les mitsvot, car elles constituent les bijoux du Roi, et il a le mérite de pouvoir s'en parer.
Il convient donc de s'en réjouir. Encore plus si on prend conscience de la grande réparation que les mitsvot réalisent dans son âme.
[Réchit 'Hokhma]

<---------->

-> b'h, courtes idées sur la notion de mitsva : http://todahm.com/2016/04/25/4469-2

"Il n'y a rien dans ce monde de plus agréable, de plus chéri, de plus désirable, de plus aimable, de plus souhaitable pour les hommes que la proximité avec la lumière d'Hachem."
[Ohr ha'Haïm haKadoch - Béréchit 2,1]

<--->

-> "Celui qui a atteint l'amour d'Hachem pourra espérer un grand salaire selon la Rigueur (al pi din) de la part d'Hachem bien qu'en vérité c'est nous qui devrions payer une fortune pour pouvoir goûter à ce sentiment d'amour d'Hachem et de proximité qui est plus doux et agréable que tout ce qui existe à l'infini.
Mais puisque l'homme s'est fatigué pour arriver à goûter à l'amour d'Hachem, à goûter à la vraie vie, alors cela mérite salaire."
[Ohr ha'Haïm haKadoch]

Dans le cœur de tout juif, quel qu’il soit, est implanté le désir intérieur et profond d’accomplir toutes les mitsvot et de s’éloigner des transgressions, et c’est son mauvais penchant qui parfois l’en empêche.
[Rambam - Hilkhot Guérouchin chap.2, halakha 20)]

[Tout juif possède cette qualité, cette aspiration à donner de la satisfaction à Hachem et à accomplir Sa parole avec dévouement. Mais parfois, au fil du temps, elle se recouvre de poussière et s’endort à cause du mauvais penchant et des désirs du monde, et il faut la réveiller et la renouveler.]

"Lorsqu'une personne sert Hachem par la Torah et les mitsvot, elle crée un plaisir immense en-Haut"

[Kédouchat Lévi - Michpatim 24,17]

Hachem est toujours en train de nous sourire!

+ "Toutes les situations de la vie d’un homme (bonheur ou malheur) dépendent directement de l'éclat de la Providence d’Hachem (éarat panim) ou du voile de la Providence (ester panim) par rapport à l’homme en question.
Plus Hachem nous éclaire de Sa providence plus la vie est pure, lumineuse et parfaite et inversement lorsque Hachem se cache de nous.

Cependant, sache que Hachem est toujours en train de nous sourire et de nous éclairer de Sa providence ; la seule condition est que nous voulions bien nous rapprocher de Son éclat et nous tourner vers lui.
En effet, le manque de bonté (dans nos vies) n’est pas du tout lié à Lui, mais seulement à l’homme lui-même qui ne se tourne pas et ne se rapproche pas de la lumière et de la bonté d’Hachem.
Saches qu’il n’y a d’empêchement et de manque que par rapport au récepteur et non par rapport au Donateur, qui donne en permanence.

Celui qui fait les mitsvot se rapproche d’Hachem dans chacune de ses actions et obtient un éclat supplémentaire de la part d’Hachem ; celui qui commet des avérot s’éloigne d’Hachem et se prive lui-même de l’éclat d’Hachem en s’enfermant dans une obscurité et dans un voile qui grandit sur lui à cause de ses actions."
[Ram'hal - Déré'h Hachem 1,4,10]

[Hachem est constamment en train de nous éclairer, de nous sourire, de prodiguer sur nous Ses bontés, mais le monde est fait de telle manière que nous avons le choix de nous tourner vers Lui en lui ouvrant les mains ou au contraire de nous fermer l’accès à Ses bontés et à Sa providence à cause de nos fautes.]