Unicité de chaque juif

+ Chaque juif a un apport unique à transmettre à l’Histoire juive :

-> « De même que 2 personnes n’ont pas le même visage … [ainsi] chaque individu a un devoir particulier de révéler Hachem »
[rav Eliyahou Dessler – Mikhtav méEliyahou]

-> « Non seulement chaque personne se voit assigner un rôle spécifique de révéler l’honneur d’Hachem [dans ce monde], mais elle doit également accomplir sa tâche particulière telle qu’elle a été déterminée par Hachem dans Sa suprême sagesse. »
[Ram’hal – Daat Tvounot – Siman 128]

[envier autrui, ne pas se satisfaire de notre situation/moyens/capacités …, c’est refuser d’accepter les outils que D. met à notre disposition afin de réaliser notre mission unique dans ce monde.]

« Rien ne peut s’opposer à la téchouva.
Même si quelqu’un a pu commettre toutes les fautes du monde, il pourra [toujours] faire téchouva sur chacune d’elles »

[Chla haKadoch – Roch Hachana – Dérékh ‘Haïm To’ha’hat Moussar 114]

<—>

[Précisions :
-> une personne qui faute volontairement, pensant qu’elle pourra ensuite faire téchouva, il lui sera alors extrêmement difficile de le faire car ce qui l’a poussé à fauter est cette capacité à se faire pardonner.
-> remettre notre téchouva à plus tard, c’est jouer avec le feu, car qui sait combien de temps il nous reste à vivre, si le machia’h ne sera pas déjà arrivé (le repentir ne sera alors plus possible), si l’envie nous passe et qu’on oubliera de le faire avec autant de sincérité, …]

« Même une personne qui faute durant toute sa vie, elle peut quand même être considérée comme un tsadik, tant qu’elle n’abandonne jamais et qu’elle continue à se battre [pour vaincre son yétser ara]. »

[Séfer Ménou’ha véKédoucha – écrit par un élève du rav ‘Haïm de Volozhin]

<—>

-> « Ton peuple : tous sont tsadikim » (Yéchayahou 60,21)

« Nous vivons dans ce monde [éphémère] avec ce que nous prenons, mais nous vivons pour l’éternité avec ce que nous donnons »

[Sagesse juive]

Haïr un autre juif équivaut à haïr Hachem, puisque l’âme de chaque juif est une parcelle de l’âme du Créateur.

[De plus, comme tous les juifs descendent des Patriarches, celui qui hait un autre juif dénigre ses ancêtres, diminuant par conséquent son propre mérite de ses ancêtres (zé’hout avot).]

[rav ‘Haïm Vital – Chaaré Kédoucha II,4]

« Les lois de la Torah ne sont rien de moins que des conseils [venus] du plus Grand des conseillers (Hachem), pour corriger l’homme et parfaire tous ses actes »

[Rambam – Hilkhot Térouma 4,13]

« Le temps ne peut pas être allongé, mais nous avons le pouvoir de rendre éternel chaque instant de notre existence. »

[Rabbi de Loubavitch]