« Pharaon dit à Yaakov : « Combien sont les jours des années de ta vie? »
Yaakov dit à Pharaon : « Les jours des années de mes pérégrinations sont 130 ans. Peu nombreux et mauvais ont été les jours des années de ma vie et ils n’ont pas atteint les jours des années de la vie de mes pères, les jours de leurs pérégrinations ». » (Vayigach 47,8-9)

-> Selon le Daat Zékénim, parce que Yaakov a fait allusion à ses années en mal, Hachem l’a puni et il est mort à 147 ans, soit 33 années en moins que son père.

Le rav ‘Haïm Chmoulévitch fait remarquer que ces 33 années sont en parallèle aux 33 mots qu’utilise la Torah pour rapporter sa discussion avec Pharaon.
Mais on peut s’interroger : pourquoi est-ce que ce compte contient aussi le nombre de mots de la question que Pharaon va lui poser, et pas uniquement sa réponse?
Rav Chmoulévitch dit que Yaakov était responsable d’avoir entraîné le fait que Pharaon lui pose cette question. En effet, son visage paraissaient beaucoup plus âgé que son véritable âge, laissant apparaître qu’il a eu une vie très difficile.
[Si Yaakov semblait si vieux, c’est parce qu’il se plaignait beaucoup trop de son sort (à son niveau). Les conséquences de ses plaintes suscitèrent la question de Pharaon, et de ce fait, il lui en a également été tenu rigueur.]

Le rav Moché Sternbuch (Taam véDaat) explique que probablement Yaakov avait peur que Pharaon devienne jaloux de sa longue vie, et mette sur lui son mauvais œil (ayin ara). C’est pour cela qu’il a dit : « peu nombreux et mauvais ont été les jours des années de ma vie ».

Le rav Sternbuch ajoute : « Nous voyons de là que nous ne devons jamais nous vanter à propos de notre famille, de notre richesse, … et éviter ainsi le mauvais œil, qui vient sur nous par le biais de la jalousie. »

-> b’h, sur le lien entre la jalousie et le ayin ara : https://todahm.com/2018/12/09/jalousie-et-mauvais-oeil

<—–>

-> Le rav Simshon Raphael Hirsch donne l’explication suivante :
Dans sa réponse, Yaakov exprime : Les jours des années de ma vie ne sont pas nombreux et ne peuvent se comparer à ceux de mes pères qui ont vécu davantage, au sens où chaque jour de leur existence a été vécu pleinement.

<—–>

+ « De combien sont les jours des années de ta vie? »

-> Parce qu’on a dit à Pharaon qu’à l’arrivée de Yaakov, le Nil était monté à ses pieds, alors il en avait été très heureux, et pensait que tant que Yaakov serait en vie, le Nil monterait à ses pieds et arroserait la terre.
Cependant, lorsqu’il vit Yaakov et s’aperçut qu’il était maigre comme un vieillard, il se dit qu’il était certainement très âgé, et qu’il allait mourir bientôt, par conséquent qu’elle cause de réjouissance les égyptiens avaient-ils?
=> C’est pourquoi il lui a demandé son âge, et Yaakov lui a alors répondu : les jours des années de ma vie ont été peu nombreux et mauvais, la vieillesse qui m’atteint vient du nombre des épreuves que j’ai traversées, mais j’espère encore arriver au même âge que mon père, qui a vécu 180 ans.
[Kli Yakar]

<—>

+ « De combien sont les jours des années de ta vie? »

-> Au palais, en Egypte, c’était la coutume que la porte de la pièce où se tenait le roi soit une ouverture basse, de façon à ce que celui qui rentrait soit obligé de se prosterner.
Quand Avraham en son temps se présenta devant Pharaon le roi d’Egypte, Hachem lui fit un miracle et cette ouverture s’éleva, de sorte qu’il ne fut pas obligé de se baisser, mais entra devant lui la tête haute.
Quand Yaakov rentra chez Pharaon, le même miracle se produisit.
=> C’est pourquoi Pharaon s’étonna, car il croyait que l’homme qui se tenait en face de lui était Avraham. Et il a ainsi demandé : « Mais quel âge as-tu? »

<————————————————————->

« Yéhouda s’approcha de lui et dit : … auprès de ton serviteur mon père » (Vayigach 44,18,24)

-> En parlant à Yossef de leur père Yaakov, il en fait allusion par : « ton serviteur, mon père ».
Bien que Yossef devait vivre 120 ans, il a perdu 10 années de sa vie car il a permis à ses frères d’appeler ainsi leur père, sans les stopper.
Mais pourquoi a-t-il été puni par 10 années, alors que les frères ne mentionnent qu’à 5 reprises leur père comme étant son serviteur (v.43,28 ; 44,24 ; 44,27 ; 44,30 ; 44,31)?

Le Pirké déRabbi Eliézer (29) répond qu’il a entendu une fois les paroles en hébreu, et qu’ensuite on les lui a traduites, puisque tout le monde pensait qu’il ne connaissait pas l’hébreu.
[le Gaon de Vilna]

<—–>

-> C’est Ménaché, le fils de Yossef, qui était le traducteur.
Il a compris que c’était les frères de son père, et dans sa traduction, il a employé : « mon père », en excluant : « ton serviteur », par respect pour Yaakov
=> La question reste alors entière : pourquoi 10 ans?

Yossef a été puni pour avoir demandé des nouvelles de son père lorsque ses frères ont apporté Binyamin.
En effet, à son niveau, il aurait dû anticiper qu’ils pourraient employer ce terme : « ton serviteur ».
Il a été puni par 10 ans de vie en moins, car les 10 frères ont répondu en même temps à sa question.
[le Pardess Yossef]

<—–>

-> « Il lui apparut, tomba à son cou et pleura abondamment à son cou » (Vayigach 46,29)
Yossef a perdu 10 années de sa vie car il a causé le fait que Yaakov s’est incliné devant lui.
Yossef est venu accueillir son père en revêtant l’habit royal qui comporte 10 vêtements.
Lorsque Yaakov a observé Yossef de loin, il ne l’a pas reconnu, et la vision des habits royaux, l’a poussé à s’incliner.
Si Yossef n’avait pas de tels habits, il aurait évité à son père de se prosterner devant lui!
[Targoum Yonatan ben Ouziel]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :