« [Pendant] 6 années il travaillera, et la 7e, il sortira libre » (Michpatim 21,2)

-> Le Rabbi de Loubavitch commente :
– « 6 années » : cela symbolise les 6000 années d’existence de ce monde ;
– « il travaillera » : c’est une allusion à notre mission d’étudier la Torah et de réaliser les mitsvot ;
– « et la 7e » : en référence au 7e millénaire ;
– « il sortira libre » : machia’h viendra et délivra les juifs.

<—>

[il en est de même avec Shabbath : pendant 6 jours nous travaillons, mais à Shabbath (7e jour) nous devons considérer tout notre travail comme terminé : nous sommes alors totalement libres pour nous unir à Hachem!]

<————————>

+ « Si tu achètes un serviteur juif, [pendant] 6 années il travaillera, et la 7e, il sortira libre » (2e verset de Michpatim)

Pourquoi le 1er sujet qui suit le don de la Torah (dans la paracha Yitro), c’est le sujet de l’esclave juif?

Après l’élévation spirituelle énorme qu’ont vécu les juifs lors du don de la Torah, ils risquaient de prendre confiance en eux-mêmes, pensant qu’ils ne descendraient plus et qu’ils resteraient à présent toujours élevés.
C’est ce sentiment de certitude que la Torah veut éradiquer.

L’homme doit toujours rester vigilant et il ne doit jamais avoir la certitude d’être protégé spirituellement.
C’est pour cela que la Torah fait suivre le don de la Torah par le sujet de l’esclave juif. Même un homme qui a acquis un esclave et qui est Maître sur lui, qui risquerait donc de s’imaginer qu’il le domine et que cet esclave est sa propriété. C’est là qu’elle vient lui dire : « 6 ans, il travaillera et la 7e, il sera libéré ».

Même le Maître ne doit pas sentir que l’esclave est à lui et est sa propriété, car la 7e année il s’en séparera et son état de Maître prendra fin.
=> Ainsi, l’homme ne doit jamais être sûr de maîtriser une quelconque situation. Même après l’élévation qui a suivi le don de la Thora, l’homme doit continuer à rester vigilent et ne doit pas sentir qu’il a acquis son élévation pour toujours. L’homme n’est définitivement Maître de rien.
[Rabbi Dovid Povarsky]

[même si l’on possède toutes les richesses matérielles de ce monde, qu’on est la personne la plus importante de l’univers, un jour où l’autre, nous devrons partir libre/vide de cela, n’y retrouvant alors que les récompenses générées par nos actions]

<—>

-> Le Ramban explique que la libération des serviteurs au bout de 6 ans vient rappeler la libération des juifs de l’esclavage en Egypte.

[Nous ne devons pas suivre l’exemple des égyptiens qui nous ont asservi très durement, mais nous devons suivre l’esprit de la Torah.
(mon esclave n’est pas là pour me donner de l’importance, pour me permettre de décharger mon stress/colère, …).
De plus, la remise en liberté des esclaves nous fait acquérir un respect plus grand de la personne et des biens d’autrui en nous faisant comprendre que notre liberté et le droit de propriété que nous possédons sont des cadeaux de D. et nous appartiennent uniquement parce que D. nous a sortis d’un esclavage sans espoir.]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :