« Il rétribue Ses ennemis directement pour le perdre » (Ekev 7,10)

=> Pourquoi est-il dit : « Ses ennemis » au pluriel, et ensuite : « pour le perdre » au singulier?

-> Le Ohr ha’Haïm haKadoch donne la réponse suivante :
La raison du pluriel est peut-être que D. ne rétribue le méchant (racha) directement que lorsqu’Il constate qu’il n’est pas le seul, mais que ses descendants se comporteront également de la même façon, qu’il n’y a aucun espoir pour lui. C’est pourquoi : « Il rétribue Ses ennemis » au pluriel.

S’il y a un seul ennemi, et que sa descendance ne l’imite pas, le fils donne du mérite à son père (guémara Sanhédrin 104), et D. ne punit pas le racha au point de le tuer.

Par ailleurs : « directement » = selon nos Sages (guémara Yérouchalmi Avoda Zara 3,1) = avant leur mort, D. fait goûter aux tsadikim un peu de leur monde à venir, leur âme est rassasiée et ils s’endorment dans la joie, alors qu’Il montre aux méchants le mal qui les attend avant qu’ils quittent ce monde.

=> « Il rétribue Ses ennemis directement pour le perdre » = en ce monde-ci, avant la mort du racha, D. lui montre son châtiment, Il n’attend pas jusqu’à ce qu’il soit arrivé dans le monde futur.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :