« Alors Yéhouda s’avança vers lui [Yossef], en disant … » (Vayigach 44,18)

-> Yéhouda va dialoguer avec Yossef , et ce dernier va finalement se dévoiler à ses frères.
La beauté de ce récit est telle que nos Sages affirment que les anges descendirent du ciel pour l’écouter.

Il nous donne également une idée de la force de Yéhouda et de ses frères.
[…]

[A un moment Yéhouda menace le vice-roi d’Egypte (Yossef) de faire attention à ses actes,] Yéhouda poussa alors un cri de guerre si puissant qu’il fut perçu par ‘Houchim, le fils de Dan, depuis la terre de Canaan.

[Utilisant ses pouvoirs mystiques,] celui-ci se retrouva aux côtés de Yéhouda en un instant.
Tous deux lancèrent des cris de guerre, rugissant tels des lions.
[A part leur volume effectif, ces cris étaient emprunts d’une immense puissance spirituelle.]
– 300 nobles égyptiens tombèrent à terre, le visage crispé par la terreur, ils restèrent ainsi figés toute leur vie.
– 2 villes : Pitom et Ramsès, situées non loin de [Memphis, la capitale de] l’Egypte, furent également détruites par leurs cris.

Prenant exemple sur Yéhouda et ‘Houchim, les autres frères commencèrent à frapper le sol de leurs pieds, l’ébranlant tant et plus que Yossef chuta de son trône.
Même le trône de Pharaon en fut ébranlé. C’est ce que sous-entend le verset : « Le bruit s’était répandu à la cour de Pharaon » (Vayigach 45,16).

Yéhouda avait du sang qui coulait de l’œil droit (selon certains des 2 yeux).
Yéhouda avait également une toison sur la poitrine, et lorsqu’il se mettait en colère, celle-ci se hérissait, déchirant les 5 vêtements qu’il portait.
Sa poitrine se recouvrait de morceaux de cuivre, qu’il attrapait et mâchait entre ses dents.

Alors que tout le monde tremblait, Yéhouda mit la main à son épée et tenta de s’en saisir, mais sans succès. Il pensa : « l’homme qui est devant moi est certainement un saint ».
Se ressaisissant, Yossef frappa l’estrade sur laquelle il se tenait, la pulvérisant.
Stupéfiait, Yéhouda pensa : « Cet homme semble plus fort que moi ».
Il était prêt à risquer sa vie pour sauver Binyamin, mais se voyant incapable de sortir son épée, il se remit à dialoguer raisonnablement.
[…]

Dans le palais de Yossef, se trouvait une pierre pesant près de 200kg.
Yéhouda la souleva de sa main droite, la jeta dans les airs, et la rattrapa de la main gauche. Il la posa ensuite à terre et la pulvérisa d’un simple coup de pied.

Nullement impressionné, Yossf fit signe à Ménaché [son fils], qui fit de même avec une pierre identique.
[…]

Lorsque Yossef sentit que ses frères étaient prêts à agir, il envoya Ménaché chercher l’armée égyptienne. Celui-ci revint avec 50 cavaliers bien armés, et 10 000 fantassins, dont 400 guerriers très puissants, initiés dans l’art de la guerre.

Ménaché leur ordonna de ne pas combattre les juifs [ses frères], mais simplement de les approcher par surprise et de les effrayer …
Yéhouda sortit son épée et lança une série de cris de guerre terribles. Les égyptiens, pétrifiés, prirent la fuite.
Les cris de Yéhouda étaient si terrifiants, que de nombreuses femmes d’Egypte et de Gochen firent des fausses-couches.

Yossef fit signe à Ménaché, qui plaça sa main sur l’épaule de Yéhouda, l’apaisant totalement. [Yéhouda savait que ce pouvoir était réservé aux membres de sa famille, et il ne comprit pas comment un égyptien pouvait le posséder.]
[…]

[Selon le Séfer haYachar, Yossef réalisa que le moment était venu de se dévoiler à ses frères.]

[D’après le Kli ‘Hemda,] les frères commencèrent à soupçonner que l’homme en face d’eux n’était autre que Yossef, sans en avoir la certitude.
Seul, Yéhouda était convaincu que c’était bien lui, mais il attendait patiemment de voir la suite des événements.

[Méam Loez – Vayigach 44,18 & 19-34]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :