« Au moment du jugement d’un homme (pour ses mauvaises actions), Hachem tient compte de ses bonnes actions »
[Rech Lakich – guémara Yébamot 78b]

-> Rachi commente :
« Au moment où Hachem juge les mauvaises actions d’un homme, Il mentionne ses bonnes actions et ses mérites. »

-> Rabbi ‘Haïm Chmoulévitch (Si’hot Moussar si’ha 98) enseigne :
Cette conduite bienveillante d’Hachem, favorable à l’homme jugé, contraste avec celle des juges sur terre qui ne jugent que les méfaits de cet homme …
En réalité, il ne s’agit pas seulement de nous rassurer sur le fait que nos bonnes actions ne sont pas oubliées pendant notre Jugement, mais plus que cela, Hachem tient à se rapprocher de la personne jugée pour une mauvaise action, et précisément à ce moment-là, Hachem se remémore ses mérites.

Ainsi, l’instant où nous sommes jugés (comme à Roch Hachana par exemple) devient un instant privilégié de rapprochement d’Hachem et de mise en valeur de nos mérites.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :