Les ségoulot …

+ Les ségoulot ne doivent pas se substituer au bon sens dans la vie …

1°/ Un homme interrogea le Rabbi de Loubavitch sur le sens de la ségoula consistant à plier son talith dès la sortie de Shabbath, comme signe favorable pour que la paix règne dans le foyer.

Le Rabbi répondit : « Après la sortie de Shabbath, il existe une ségoula propice à une bonne entente entre les époux : plier ses manches et les retrousser pour aider sa femme! »

2°/ A la veille de son mariage, un jeune homme alla trouver l’Admour de Przeworsk, Rabbi Yaakov.
Il lui demanda de lui indiquer une ségoula pour que la paix règne dans sa maison (pensant apprendre un verset à dire en cas de querelle afin de ramener la sérénité, …).

Rabbi Yaakov le prit par la main et le conduit à la cuisine : « Le matin, lorsque tu boiras ton café avant d’aller prier, ne laisse pas ta tasse et ta cuillère sales dans l’évier. Lave-les, essuie-les, puis remets-les à leur place dans le placard. C’est là une excellente ségoula, un moyen de faire régner la paix dans ta maison … »

 

Source : issu du livre « Comment maîtriser la colère? » du Rav Avraham Sitbon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code