La gratitude …

–> Ben Zoma a dit :
« Combien d’efforts le 1er homme déploya avant de trouver du pain à manger : il dut labourer, semer, moisonner, gerber et battre le blé, vanner, trier et moudre les grains, tamiser la farine, et enfin pétrir et cuire le pain.
Moi, je me lève de bon matin, et je le trouve à ma disposition!

Et combien d’efforts, il déploya pour se vêtir : il dut tondre la laine, la blanchir, teiller, filer et tisser les textiles.
Moi, je me lève de bon matin et trouve l’habit tout fait devant moi.
Tous les artisans se pressent à ma porte. »

[Guémara Béra’hot 58a]

 

–> Dans la même page de la guémara, Ben Zoma a dit aussi :
« Que dit un invité bienveillant?
Le maître de maison s’est donné du mal pour moi.
Il m’a offert une grande quantité de viande, de vin et de gâteaux.
C’est pour moi, qu’il s’est donné toute cette peine.

En revanche, que dit un invité ingrat?
Quels efforts ce maître de maison a-t-il accomplis?
J’ai mangé un seul pain, un morceau de viande et je n’ai bu qu’une seule coupe.
Tous ces efforts, le maître de maison ne les a déployés que pour sa femme et ses enfants. »

[Guémara Béra’hot 58a]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code