Etrog – la beauté …

+ Etrog – la beauté …

Il est écrit dans la Torah : « Vous prendrez, le premier jour, un fruit du bel arbre ( ets hadar – הדר)  »    –  (Vayikra 23;40)

Que peut-on apprendre par l’expression : « un fruit du bel arbre » ?

L’adjectif ‘hadar’ (הדר) = beau.
On a :
-> ‘dor’ (דר) = une génération
-> ‘dar’ (דר) = rester pendant une longue période.
-> le hé (ה) de hadar (הדר) = celui qui

==> La beauté se caractérise par de la constance/durabilité, et non par l’éphémère, le transitoire.
Un bel acte, une belle action est une possession, qui reste à vie, et dont on est toujours très fier (on y porte un regard émerveillé de sa beauté!).

Après Kippour, D. nous a purifié/lavé de tous péchés, nous sommes devant une page blanche de notre vie, et c’est à nous de la remplir.
Ainsi, avant chaque acte, demandons-nous si à la fin de notre vie nous trouverons cet acte beau?

Le yétser ara est le meilleur commercial du monde, il peut nous vendre pour du bien les pires choses.
Tâchons (b »h) de ne pas nous faire avoir, afin de vivre une vie, à l’image de l’étrog, la plus belle qui puisse être!!   🙂

Source (b »h) : sur une inspiration d’un dvar torah du rabbi Benjamin Blech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code