« Fais une lucarne à l’arche. »   (Noa’h 6;16)

1°/ Le Avnei Azel rapporte qu’il est écrit dans le Zohar que le nom Noa’h renferme une allusion au Shabbath (car Noa’h veut dire : « repos »).

Le Shabbath représente une bouée de sauvetage face au déluge qui bouleverse le monde.

Lorsque l’on ajoute la valeur numérique du mot : צהר (tsohar =lucarne =295) à celle du mot : תבה (téva =arche =407), on obtient le nombre 702 ( =295+407), qui est la valeur numérique du mot : שבת (Shabbath).
Quand tu feras « une lucarne à l’arche », ce sera comparable au Shabbath, qui sauvera du déluge …

2°/ Le mot : téva (=arche – תבה) veut également dire : « mot ».
Le Sfar Emet explique : « fais une lucarne au mot » comme :
= donne de la lumière au mot!
Utilise la puissance des mots pour sauver les hommes du déluge des soucis matériels dans lequel la génération est plongée …
Fais que chaque mot de Torah et de prière qui émane de ta bouche éclaire et illumine ton entourage!

 

Source (b »h) : « mayana chel Torah » du rav Alexander Zoucha Friedman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code