La Méguilat Ruth

+ La Méguilat Ruth

-> « Me séparer de vous et de la Torah, c’est me séparer de la vie même! »
[Paroles de Ruth à Naomi – midrach Ruth rabba 3,5 – avec Yeffé Anaf]
Le Rokéa’h dit que pour Ruth, Naomi représente la Torah, et elle veut s’y attacher éternellement pour rester en vie.

-> « J’aime Hachem et la Torah d’un amour sincère et profond. Je veux me joindre à Son peuple quoi qu’il advienne.
Je veux partager son destin même si cela signifie l’exil ou les souffrances »
[Paroles de Ruth à Naomi – rapporté dans le Echkol HaKofer de Yéhouda Hadassi]

-> La présence de Ruth en pays de Moav réduisait l’immoralité qui y régnait, et après qu’elle soit partie en Israël, la débauche va se réinstaller.
Il s’est produit la même chose lorsque Yaakov a quitté Béer Chéva, et qu’il a laissé un grand vide, car la présence d’un juste dans une ville fait sa fierté et sa joie.
[midrach Ruth rabba 2,12]

-> Sur le chemin vers Israël, Naomi a demandé par 3 fois à Ruth et à Orpah de rentrer chez elles.
De façon analogue, un candidat à la conversion est repoussé 3 fois avant d’être accepté au sein du judaïsme afin, entre autres, d’authentifier et de confirmer que son désir de conversion est total et sans réserve.

-> « Le fils de celle qui a embrassé sa belle-mère tombera (il s’agit de Goliath qui est un descendant de la sœur de Ruth : Orpah, et qui a préféré retourner chez elle plutôt que de suivre Naomi) devant le fils de celle qui s’est attachée à sa belle-mère (il s’agit de David, descendant de Ruth, qui est restée fidèle à Naomi). »
[guémara Sota 42b]

-> Goliat était le fils d’Orpa. Par le mérite de sa mère, qui a marché 40 pas avec sa belle-mère Noémie avant de la quitter et d’abandonner sa foi, Goliat a bénéficié de 40 jours où il a pu se tenir devant les Bné Israël pour les provoquer.
[midrach Ruth rabba 2,20]
[issu de : https://todahm.com/2014/12/21/un-nouveau-regard-sur-la-declaration-du-shema-israel ]

-> Selon le midrach (Ruth rabba 7,14), Ruth était stérile et ne pouvait pas avoir d’enfant sans intervention miraculeuse.
Mais lorsqu’elle s’est mariée avec Boaz, elle a eu un fils.

-> Selon le midrach (Ruth rabba 3,6), Ruth est arrivée en Israël (Beth Lé’hem), le jour même où Boaz a perdu son épouse.
Ce n’est pas une coïncidence, au contraire, celui-ci pleurera son épouse défunte, le décor se mettant en place, afin que lorsque tout sera prêt et que Boaz songera à se marier, Ruth fasse son apparition.

<————->

-> Selon le Yérouchalmi (Yébamot 48b), on a dit à Ruth que si elle était arrivée 2 ou 3 jours plus tôt, sa conversion n’aurait pas été acceptée, car la loi juive n’avait pas encore été débattue et tranchée, en ce qui concerne une femme de Moav.

En effet, Boaz et les autres sages du beit din, ont tranché cette question, qui était laissée en attente depuis la mort de Moché, statuant qu’à l’inverse des hommes, les femmes de Moav sont autorisées à se convertir à la religion juive.

La Torah dit : « Un Amonite et une Moabite ne seront pas admis dans l’assemblée de D. […] parce qu’ils ne vous ont pas offert le pain et l’eau à votre passage, au sortir d’Egypte … » (Dévarim 23,4-5)
Les Sages en déduisent que les femmes qui, de façon naturelle, ne sortent pas de chez elles, n’avaient aucune obligation d’offrir du pain et de l’eau aux juifs, et qu’elles ne sont pas concernées par l’interdiction de la Torah, et elles peuvent se convertir.

Nos Sages (guémara Yébamot 77b) disent que c’est uniquement à l’époque du roi David que le peuple juif va accepter totalement ces loi.

<————->

-> Ruth va dans les champs pour glaner, profitant de la mitsva du lékét, c’est-à-dire la possibilité de ramasser les 1-2 épis que les moissonneurs laissent tomber par inadvertance, après avoir ramassés ce qu’ils ont fauché.

Suite à ses prières et grâce à ses mérites, Hachem va lui envoyer un ange pour la guider vers les champs de Boaz, qui sera son futur mari.
[Léka’h Tov – sur Ruth 2,3]

-> Le 1er jour où Ruth va glaner dans son champ, Boaz qui se rend rarement sur place, laissant sa gestion courantes à des hommes de confiance, va ressentir un besoin urgent d’y aller voir ce qui s’y passe.
Hachem fait germer cette idée dans son esprit et l’oblige à y aller et à y rencontrer Ruth, sans qu’il ne sache lui-même pourquoi il va voir ses champs.
[Rav Vidal haTsarfati]

<————->

-> Ruth demande au contre-maître l’autorisation de glaner, bien que ce ne soit pas nécessaire .
Tout en glanant, elle a soin de garder une petite distance entre elle et les moissonneurs, et les autres glaneurs (Malbim).
Elle se fait discrète évitant de parler à haute voix, et d’engager la conversation avec les hommes.

Évitant soigneusement de se pencher en avant, elle se baisse avec beaucoup de pudeur pour ramasser les épis (midrach Ruth rabba 4,5).
Pour travailler plus vite, les autres glaneuses soulèvent continuellement le bas de leur jupe et leurs manches afin de remplir leurs sacs de blé et les porter.
Souvent, elles se permettent de prendre plus d’épis que la Torah ne les y autorise, se disant que Boaz le leur permettrait sûrement.
Ruth était prête à prendre le risque de ne rien trouver pourvu qu’elle ne compromette pas sa pudeur.

Si elle voit quelqu’un regarder dans sa direction, elle se tourne modestement de côté, ce qui ne l’empêche pas de toujours offrir son aide aux femmes qui glanent avec elle.

<————->

-> Autour de Ruth flotte une aura de sainteté et de grandeur, qui provient de l’ange qui l’a escorté [jusqu’au champ de Boaz].
[Echkol HaKofer – sur Ruth 2,4]

-> Boaz lui dira entre autre :
« La bénédiction repose partout où tu poses les yeux car tu ne te sers de ton regard qu’avec réserve et modestie. Pose donc tes yeux sur mes champs et donne la bénédiction à mes récoltes »
[Zohar Vayakel 217b ]

« Ta conversion est une preuve de ton altruisme car tu as agi pour l’amour de D.
En un sens, tu as agi avec une foi encore plus totale que celle d’Avraham, le 1er de nos Patriarches, qui a quitté la maison de son père qu’après en avoir reçu l’ordre explicite de D., tandis que toi, ma fille, tu l’as fait de ta propre initiative alors que tu avais une vie pleine de promesses toute tracée devant toi! [elle a renoncé à la riche royauté de Moav, pour une vie juive dans la pauvreté] … »
[Iguéret Chmouël – Ruth 2,12]

« La noblesse de tes sentiments te fera mériter de retrouver tout ce que tu as sanctifié.
Je vois par inspiration divine que des rois, des érudits et des prophètes descendront de toi.
Tu verras ton arrière petit-fils assis sur le trône d’Israël, et tu seras assise à ses côtés …
Tu mériteras une place à côté de nos Matriarches : Sarah, Rivka, Ra’hel et Léa. »
[le Targoum]

<————>

-> Ruth va glaner inlassablement pendant 3 mois, jusqu’à ce que la moisson s’achève.
Selon le Tiféret Tsion (sur ce midrach Ruth rabba 5,11), Boaz n’est plus entré en contact avec Ruth pendant ces 3 mois.

C’est à ce moment, alors que l’on célèbre la fin de la récolte, que Naomi va forcer le destin en envoyant Ruth s’allonger aux pieds de Boaz, alors qu’il dort profondément, en lui découvrant le bas des pieds, et après s’être enduite d’huile parfumée, de s’être revêtue de ses habits de Shabbath, et de s’être parer de ses bijoux.

-> Tous nos Sages sont d’accord sur le fait que Naomi a bien agi.
Le ‘Hafets ‘Haïm écrit à ce sujet : « Le Satan cherche à empêcher les choses les plus grandes et élevées et il n’y a pas d’autre solution que de prendre une voie détournée, c’est-à-dire de procéder d’une façon interdite en apparence afin de donner un appât au Satan, car si l’on faisait les choses d’après la voie droite, la voie de la Torah, le Satan se porterait en accusateur et la chose ne se réaliserait pas en pratique ».

-> L’huile, signe de royauté, symbolise que la rencontre de Ruth avec Boaz donnerait une descendance des rois.

-> Le fait de lui découvrir le bas des pieds est une allusion au fait que lorsqu’une personne susceptible de faire le yiboum (lévirat) refuse de prendre la veuve du défunt pour épouse, on procède à ce qu’on appelle la ‘halitsa, et la veuve lui retire sa chaussure.

-> Le mérite de la Torah qu’a étudiée Boaz l’a empêché de commettre une faute avec Ruth (Chorèch Yichaï).
De plus Hachem l’a aidé à ne pas maudire, se mettre en colère contre elle, par surprise de voir un corps à ses pieds.

-> Normalement la quantité de vin qu’avait bu Boaz aurait dû le garder endormi mais Hachem a veillé à ce qu’il se réveille à minuit pour que la rencontre avec Ruth puisse avoir lieu. [Eschkom haKofer]

-> En allusion aux 6 justes que Ruth va maître au monde (cf.point généalogie ci-dessous), Boaz va lui donner 6 séa d’orges.
De même que le sceptre de A’hachvéroch s’est allongé de façon miraculeuse, le châle de Ruth s’est suffisamment élargi pour contenir la quantité de grains. [le ‘Helek bné Yéhouda]

<————->

-> Tov, frère d’Elimélé’h, avait priorité sur Boaz pour se marier avec Ruth, en accomplissant la mitsva du yiboum.
En présence des sages du beit din, Boaz va recueillir le renoncement de Tov, lui donnant alors champ libre pour se marier avec Ruth.

Tov sort rarement de chez lui, et encore moins au beit din.
Selon le Léka’h Tov, Hachem va lui envoyer un messager divin qui lui fera prendre, tout à coup, la direction de la porte de la ville bien qu’à priori, il n’ait eu aucune raison de se rendre de ce côté là.
Le midrach (Ruth rabba 7,7) dit que puisque tous les intervenants ont fait le maximum en prières et en actions, alors Hachem « va y mettre du sien », et même si Tov aurait été à l’autre bout du monde, il serait arrivé immédiatement à la porte de la ville, afin que Boaz n’ait pas à l’attendre.

<————->

-> Lors du mariage de Boaz et de Ruth, c’était à qui les couvrira des bénédictions les plus généreuses, chacun rivalisant d’imagination pour exprimer sa joie et son admiration.
[le Malbim]

-> Selon Ruth Zouta, Boaz est mort la nuit même de son mariage, mais tous les commentateurs ne sont pas d’accord à ce sujet.

A l’image de nos matriarches, Hachem va faire un miracle afin que Ruth puisse avoir un enfant, malgré le fait qu’elle soit stérile (midrach Ruth rabba 7,14).
Afin de taire toute mauvaise rumeur sur sa légitimité, Hachem va faire en sorte que cet enfant naisse exactement 9 mois, jour pour jour, après le mariage. [guémara Nidda 38b]

La naissance est facile et sans douleur, et il va naître tout comme Moché déjà circoncis. [Méam Loez]
Cette enfant va s’appeler : Ovèd. Il est l’une des très rares personnes qui ne va commettre aucune faute durant toute sa vie.
Il va mettre au monde le père du roi David : Yichaï.

-> Ruth va vivre assez longtemps pour voir son arrière petit-fils : David, monter sur le trône.
En effet, selon le midrach, à la mort du roi David, lorsque Chelomo a été appelé à régner, Ruth avait sa place à côté de lui.

<—————>

+ Au moment du mariage entre Boaz et Ruth :
-> Ruth a alors 40 ans, mais a l’air très jeune, comme notre matriarche Sarah (michnat rav Eliézer sur Ruth 2,5).
-> Boaz a 80 ans à cette même époque.
-> Boaz est le président du Sanhédrin, ce qui signifie que de fait, c’est lui qui dirige le peuple.
[midrach Ruth rabba 5,10]

<—————>

+ Point généalogie :

Na’hon ben Aminadav est le prince de la tribu de Yéhouda pendant la traversée du désert, et il s’est rendu célèbre en faisant preuve d’une foi inébranlable lorsqu’il se jettera dans les eaux de la mer Rouge, qui s’ouvriront suite à cela, laissant le passage à tout le peuple juif.
Il a 5 enfants, dont Elimélekh, Salmon et Tov.

Elimélékh épouse sa nièce, Naomi, fille d’un autre fils de Na’hchon.
Salmon va donner naissance à Boaz.
De l’union entre Ruth et Boaz, naîtra un fils (Ovèd), qui donnera naissance à Yichaï, le père du roi David.

Nos Sages (guémara Sanhédrin 93b) citent les 6 justes que va engendrer Ruth : David, ‘Hizkiyahou, Yochiyahoun ‘Hanania, Michaël, Azaria et le Machia’h.
[‘Hanina, Michaël et Azaria étant considérés comme une seule entité]

Loth, le neveu d’Avraham, après la destruction de Sodome et Gomorhe, va avoir des relations incestueuses avec ses filles, persuadées que le monde a été entièrement détruit et qu’elles et leur père en sont les seules survivants.
L’une de ces filles donne naissance à un fils qu’elle nomme Moav, père de la nation Mabite.

Balak et son fils Eglon ont régné successivement sur Moav.
Eglon a pour filles : Ruth et Orpah.
Ruth va être à l’origine de David, et Orpah de Goliath.
Chlomo, arrière petit-fils de Ruth, va construire le 1er Temple.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :