« Seulement, prends garde à toi et garde ton âme avec soin, de peur que tu n’oublies les choses » (Vaét’hanan 4,9)

Le terme : « se souvenir » (za’hor – זכר) a une guématria de : 227, en correspondance avec les 227 forces qui aident une personne à retenir son étude.

Le terme : « oublier » (chakha’h – שכח) a une valeur de : 328, en allusion aux 328 forces qui entraînent une personne à oublier son étude.

Chaque fois que nous revoyons ce que nous avons appris, cela va éliminer une des forces qui nous conduit à oublier.

Ainsi, si nous revoyons 101 fois notre étude (227+101=328), cela conduit à neutraliser les forces nous poussant à oublier l’étude.
C’est alors que les forces nous aidant à retenir notre Torah prennent le contrôle.

[Kli Yakar]

<——->

-> « La révision supplémentaire (la 101e) permet de garder en mémoire sa leçon.
Quiconque oublie une nouvelle étude, D. ne lui permet pas de découvrir de nouvelles choses.

Un homme doit ressentir les mêmes souffrances lorsqu’il perd un enfant ou oublie une étude.
Dans le monde futur, on lui demandera s’il a étudié la Torah et comment il a passé ses jours.
S’il ne s’est pas préparé correctement, il endurera une honte plus terrible que la mort.
 »

[Méam Loez – Béréchit 1,28]

<——->

-> « Il n’y a pas de comparaison entre le fait de revoir son étude 100 fois, et le fait de la revoir 101 fois. »
[guémara ‘Haguiga 9b]

-> Selon Rabbi Akiva Eiger, le fait d’étudier quelque chose de nouveau est facile, mais revoir ce que l’on sait déjà est plus difficile. Cela va à l’encontre de l’affinité humaine pour la nouveauté.

En étudiant une 101e fois, on prouve davantage que l’on étudie par amour pour la Torah, et non pas pour amour de la nouveauté.

[selon nos Sages la barre des 100 révisions est le moment où l’on ne perçoit plus de nouveautés dans notre révision]

-> Le nombre 101 est important en raison du nom de l’ange Michaël (מִיכָאֵל), responsable de la Torah et de la mémoire, et dont la valeur numérique est de 101.
Ceci nous enseigne qu’un homme qui révise 101 fois est aidé par l’ange Michaël, qui lui donnera la faculté de retenir tout ce qu’il a appris.
[le Méam Loèz (Réé 12,28)]

<—>

-> Si une personne étudie une michna et veille dessus pour s’assurer de ne pas l’oublier, alors on lui fournit l’occasion d’étudier davantage de Torah et de la retenir.
[רבנו מיוחס – sur Ekev 11,22 : « Garderez bien (chamor tichméroun) toute cette loi que Je vous ordonne »]

-> « Ce sera, si écouter, vous écoutez » = Si tu écoutes [ce qui t’a déjà été enseigné] autrefois, tu comprendras le neuf (guémara Soucca 46b).
De même : « Ce sera, si oublier, tu oublies » (Ekev 8,19) : si tu commences d’oublier, un jour viendra où tu oublieras tout. C’est ainsi qu’il est écrit dans une méguila : « Si tu m’abandonnes un jour, deux jours t’abandonnerai-je ».
[Rachi – Ekev 11,13]

<——->

+ « Voici ce qu’a ordonné (צִוָּה) Hachem » (Matot 30,2)

Selon le Tsvi laTsadik, la Torah nous enseigne comment retenir notre Torah.
La guématria de : tsiva (צִוָּה) est de : 101.

=> Si on veut retenir son étude, nous devons la revoir 101 fois.

-> Le Méam Loez (Réé 12,28) fait un commentaire similaire en se basant sur le verset : « Moché nous a ordonné la Torah, l’héritage de la congrégation de Yaakov » (Vézot haBéra’ha 33,4). [« a ordonné » = valeur de 101].
Cela sous-entend que si la congrégation de Yaakov (les juifs) étudie et révise la Torah 101 fois, elle restera son héritage permanent.

Il cite également le verset : « Moché nous a ordonné la Torah, l’héritage de la congrégation de Yaakov » (Divré haYamim I 16,15).
Le mot : « tsiva » (ordonnée – guématria de 101) veut dire que si l’on révise 101 fois ce que l’on a étudié, on sera récompensé en le retenant pour 1 000 générations.

<—>

-> Le rav Eliezer Ginsburg fait remarquer que : Amalek (עמלק), peut se lire : amal kaf (עמל ק – effort de 100), en allusion à une personne qui n’est prête à étudier que 100 fois, et non pas 101.
Le but d’Amalek est de nous refroidir (kar’ha), même d’un peu : « Pourquoi revoir mon étude une 101e fois, 100 fois c’est déjà très bien! »
Pourtant comme on l’a vu : « Il n’y a pas de comparaison entre le fait de revoir son étude 100 fois, et le fait de la revoir 101 fois. » [guémara ‘Haguiga 9b]

Il faut combattre et se débarrasser de Amalek, cette tendance à ne pas aller au maximum de nos capacités pour Hachem.

<——->

+ « Car ce n’est pas une chose vide pour vous (מכם) » (Haazinou 32,47)

Le terme « מכם » (mikèm) ayant pour valeur numérique 100, c’est comme si l’on disait : « Si vous la (la Torah) trouvez vide, c’est parce que vous l’étudiez 100 fois (comme la valeur de מכם) » et non pas 101 fois.
Si vous trouvez la Torah vide, cela vient de vous (מכם), de votre faute!
[Péninim Yékarim]

-> « Heureux celui qui vient ici (après sa vie sur terre dans le monde futur) en possession de son étude de Torah (son savoir) dans « sa main ». » (guémara Pessa’him 50a)
Le mot : « ici » (lékan – לכאן) a une valeur de 101, et il désigne le monde futur, allusion au fait que celui qui arrive dans le monde futur avec une étude révisée 101 fois [est heureux!].
[Maharal – Nétivot Olam]

<————->

-> « Nous oublions aussi facilement (notre étude) que mettre un doigt dans un trou »
[rav Achi – guémara Erouvin 53a]

-> « Les paroles de Torah sont plus difficiles à acquérir qu’un vase d’or ou d’or fin, et plus facile à perdre (par l’oubli) que le verre (facile à briser). »
[rabbi Méïr – guémara ‘Haguiga 15b]

<————->

-> Rav Na’hman dit : « L’étude de sujets anciens (déjà étudiés, mais oubliés) est plus difficile que l’étude de sujets nouveaux ; c’est comme l’argile dérivée de l’argile »
[guémara Yoma 29a]

-> Selon Rachi, il est plus difficile de pétrir et de remodeler de l’argile qui a déjà été utilisée, provenant d’un ancien mur d’argile par exemple, que de pétrir et de modeler l’argile provenant d’une terre nouvelle, donc jamais utilisée.

-> Le rav Dessler (Mikhtav méEliyahou – tome.3,p.124) donne l’explication suivante :
Pour quelle raison une étude ancienne sur laquelle nous revenons est plus difficile qu’une étude nouvelle?
C’est parce qu’en abordant l’étude d’un texte nouveau de Torah, l’étudiant sait qu’il ignore tout de ce thème (sougia) et il fera des efforts pour comprendre et approfondir ce thème.
Par contre, dans la reprise d’un thème déjà étudié, l’étudiant pense la connaître et ne cherche donc pas à l’approfondir, ce qui affaiblit la qualité de son étude.
Cependant, l’homme qui approfondit une étude ancienne, comme si elle était nouvelle à ses yeux, est digne de louanges et il n’est pas concerné par l’enseignement de rav Na’hman.

<——————————->

-> « Le cœur du sage est à droite et le cœur du sot est à gauche » (Kohélét 10,2)

Lorsqu’un sage étudie, il revient souvent en arrière pour réviser en tournant les pages de son livre hébraïque vers la droite.
Par contre, lorsqu’un sot étudie, il ne révise pas et avance en tournant les pages de son livre toujours vers la gauche, par autosatisfaction, persuadé qu’il a déjà tout compris et qu’il est inutile de réviser.
Ainsi, la droite est associé au sage et la gauche est associé au sot.
[rav Lumbroso]

<——————————->

-> « On ne peut comparer celui qui révise son étude 100 fois et celui qui l’a révisée 100 fois » [guémara ‘Haguiga 9b]

Le Léka’h Tov (du rav Yaakov Beifuss) rapporte que dans les temps futurs, les divers niveaux spirituels se dévoileront dans toutes leurs nuances.
Même le fait que l’un a révisé son étude 100 fois et le second 101 fois apparaîtra clairement aux yeux des hommes.
En effet, à l’échelle de la spiritualité, la moindre différence a une portée considérable, bien que nous soyons aujourd’hui incapables de la saisir.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :