Allusions au 9 Av dans la Torah

+++ Allusions au 9 Av dans la Torah :

+ 1°/ Le déluge :

-> La période entre le 17 Tamouz et le 9 Av est prédisposée pour les tragédies, depuis le début de l’histoire.

Tossefot dit qu’après le Déluge, Noa’h a ouvert la fenêtre de l’Arche le 17 Tamouz.
En ce jour, Noa’h a envoyé la colombe, mais elle n’a pas trouvé de lieu où se poser.
=> Depuis, chaque année, en ce même jour, un scénario similaire se reproduit avec le peuple juif, qui est comparé à une colombe.

Le 17 Tamouz a commencé une période d’exil dans laquelle les juifs : « sont incapables de trouver un lieu pour poser leurs pieds ».
[Daat Zékénim miBaalé Tossefot – Béréchit 8,3 et 9]

-> Le Malbim affirme que Noa’h a ouvert le fenêtre de l’Arche après le déluge le 10 Av.
Selon son avis, cela signifie que tout de suite après une grande destruction, commence une nouvelle ère de reconstruction et de renouvellement.

<——————>

+ 2°/ Le guid anaché :

-> Le Zohar (Vayichla’h 170a-b) écrit qu’il y a dans la Torah 365 mitsva négatives correspondant aux 365 jours de l’année solaire.

La mitsva (commandement) qui correspond au jour du 9 Av est l’interdiction de consommer du « guid anaché » (principalement le nerf sciatique)
Cette mitsva provient de l’épisode où l’ange d’Essav « vit qu’il ne pouvait le [Yaakov] vaincre et frappa au creux de sa hanche ; le creux de la hanche se luxa tandis qu’il luttait avec lui » (Vayichla’h 32,26).

Le Zohar de conclure : ceci est un fait annonciateur du 9 Av, comme jour de mauvaise augure pour les juifs, qui y tomberont dans les mains de Essav.

-> « [L’ange d’Essav] lutta avec lui [Yaakov], jusqu’au lever de l’aube » (Vayichla’h 32,25)

De même que l’ange d’Essav a pu faire mal à Yaakov mais sans parvenir à le vaincre jusqu’aux 1ers rayons de soleil (l’aube) qui l’ont guéri, de même, le soleil du machia’h brillera pour nous, et il nous guérira de toutes nos souffrances de l’exil.
[basé sur le Séfer ha’Hinoukh 3]

-> Selon le rabbi Yonathan Eibeschetz (Yaarot Dvach), puisqu’un animal a un nerf sciatique sur chacune de ses cuisses : il y en un a un qui correspond au 9 Av, et un autre qui correspond au jeûne de Guédalia, puisque la mort des tsadikim est équivalant à la destruction du Temple.

<——————>

+ 3°/ Quelques autres allusions :

-> « La colère de D. s’est enflammée ce jour-là [du 9 Av suite au rapport des explorateurs] » (Mattot 32,10)

Les mots : « Ce jour là » signifient que dans le futur le 9 Av sera un jour propice aux catastrophes (cf. guémara Sanhédrin 104b).

-> Le peuple juif a pleuré la nuit du 9 Av suite au rapport des explorateurs.
« [D. dit : ] Vous avez pleuré sans raison ; J’établirai pour vous une raison de pleurer [ce jour là] pour les générations à venir. » [guémara Taanit 29a]

La Torah mentionne que les explorateurs sont allés en Israël en passant la frontière de Edom.
=> La destruction du Temple, résultante de leur faute, va se faire par les mains d’Edom (Rome).

-> Certains commentateurs rapportent que le seul personnage pour lequel la Torah rapporte son mois de mort est : Aharon.

Aharon, dont descendront tous ceux qui serviront dans le Temple par la suite, est mort durant le mois d’Av, en allusion au fait que le service du Temple prendra fin durant ce mois.

[Aharon qui représente la recherche ultime de la paix entre les juifs, symbolise l’attitude vers laquelle nous devons tendre pour reconstruire au plus vite le Temple : l’amour gratuit (aavat ‘hinam) entre nous!]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :