« Pourtant, Tu as dit : « Je te comblerai de faveurs ». » (Vayichla’h 32,13)

-> Le rabbi Yé’hezkel de Kozmir commente ainsi ce verset :

Lorsque l’homme est empli de reconnaissance à l’égard de Hachem, ressentant qu’Il le comble de bienfaits et s’assure toujours que sa situation soit la meilleure possible, en retour, Hachem lui démontre combien il a raison, en déversant sur lui encore plus de bénédictions.

Cette idée peut se lire en filigrane à travers les mots de notre verset :
« Pourtant, Tu as dit : « Je te comblerai de faveurs (étév étiv ima’h – הֵיטֵב אֵיטִיב עִמָּךְ) ». »
En d’autres termes, si l’homme affirme que D. ne lui fait que du bien (hétév), alors Hachem le lui confirmera en le comblant d’autant plus (étiv).
Par contre, si l’homme se plaint de la médiocrité de sa situation, alors Hachem réagira en l’aggravant davantage, afin de lui signifier qu’auparavant, elle n’était pas si mauvaise qu’il le prétendait.

<———->

-> b’h, également sur ce sujet : https://todahm.com/2017/04/26/5179

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :