La mitsva d’étudier la Torah …

+ La mitsva d’étudier la Torah …
La 2e michna du traité Péa dit : « L’étude de la Torah est aussi important que toutes les mitsvot réunies. »Dans la guémara Kiddouchin 40b : « Tous [les Sages – ici, Rabbi Akiva, Rabbi Tarfon, …] répondirent finalement : l’étude de la Torah est supérieure [à l’acte], car l’étude mène à l’acte »

Mais qu’est-ce qu’une mitsva d’étudier la Torah? Un cours entier, une page d’un livre, une phrase, …?

La 1ere michna du traité Péa dit : « Voici les mitsvot qui n’ont pas de mesure [minimale] (et que l’on peut réaliser avec la plus petit quantité) : la Péa (le coin dans le champ), les Bikourim (les prémices), péleriner, la bienfaisance et l’étude de la Torah. »

==> Le Gaon de Vilna explique qu’il ressort de cette dernière michna, que même un seul mot de Torah est considéré comme une mitsva à part entière de limoud haTorah (l’étude de la Torah).
Ainsi, celui qui étudie une page ou un chapitre de michna par exemple, accomplit des centaines de mitsvot.
Ces dernières (d’après la 2e michna de Péa) valent chacune les 613 mitsvot!!

Le ‘Hafets ‘Haïm ajoute que quelqu’un qui parle à une vitesse normale dit environ 200 mots par minute, on peut ainsi accomplir facilement 200 mitsvot de limoud haTorah (qui valent chacune 613 mitsvot), à chaque minute de notre vie.

===> Il n’y a donc plus une minute à perdre!!

Source (b »h) : « la mitsva et son histoire » du rav Its’hak Shnéor et Chmouel & J.Hagège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code