Tenir la distance …

+ Selon le Rabbi ‘Haïm de Zanz :
Après un examen de conscience, on a tendance à vouloir nous transformer totalement et prendre de grande résolution.
A vouloir accéder d’un seul coup à la perfection dans l’étude, dans la prière et dans l’accomplissement des mitsvot, c’est rêver grand sur le moment (je vais faire ça, et ça, …) mais peu de temps après, il ne reste rien dans la réalité (trop difficile à tenir!).

Se repentir, ce n’est pas faire des projets : c’est avancer doucement, pas à pas, dans la réalité de tous les jours.
C’est ainsi que nous parviendrons à nous améliorer réellement!

 

Source : le livre « Darké ‘Haim » (repris dans le livre « Les portes du palais » de Chalom Méir Wallach)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code