« Il fît un rêve, et voici une échelle dressée vers la terre, et son sommet atteignait les cieux. » (Vayétsé 28,12)

-> Le ‘Hafets ‘Haïm voit dans l’échelle une métaphore pour la vie.
Un être humain se trouve toujours sur l’échelle de l’existence. Soit il monte, soit il y descend, mais il ne reste jamais au même endroit.

-> Le Baal haTourim y voit l’idée que celui qui est terrassé sur le sol ne doit jamais désespérer de pouvoir se relever, tout comme l’échelle reposait à terre alors que son sommet atteignait les cieux.

-> Rabbi Moché de Kovron a expliqué à ce sujet :
« Il s’agit de n’importe quel homme.
Chacun doit penser : « Je suis matière, un morceau de terre (glaise) parmi d’autres, mais mon sommet atteint le ciel, mon âme atteint les cieux.
Par contre, les anges montent et descendent de l’échelle, même leur élévation et leur chute dépendent de mes actes. »  »

-> Le Ora’h Lé’haïm :
« Si l’homme se considère bas, « posé à terre », dans ce cas « son sommet atteint le ciel », il est considéré grand au Ciel.
Le Zohar dit : « Celui qui est petit sera grand là-bas ».  »

-> Le Or Tsadikim :
« Le mot « soulam » (סולם – échelle) et « mamon » (ממון – argent), ont la même valeur numérique.
Cette similitude nous apprend que l’argent est quelque chose de très bas, de « posé à terre », et pourtant « son sommet atteint le ciel » : l’argent peut accomplir de grandes choses qui atteignent le Ciel, par exemple la charité et la bienfaisance. »

-> Le mot « soulam » (סולם – échelle) a la même valeur numérique que : « kol » (קול – voix).
En effet, quand quelqu’un prononce la voix de sa prière avec concentration, alors l’échelle est parfaite, et les prières peuvent l’utiliser pour monter au Ciel.
[Baal haTourim]

<—————>

1°/ L’échelle (סולם) et Sinaï (םיני) ont tous les 2 une valeur numérique de 130.
Les anges représentent Moché et Aharon, et D. se tient au sommet de l’échelle tout comme Il se tiendra plus tard sur le Sinaï pour donner la Torah (Midrach).

La Torah, donnée au Sinaï et enseignée par des sages comme Moché et Aharon, constitue un pont jeté entre le ciel et la terre.

Un sage, un rav a :
-> d’un côté, la tête (« vérocho maguiya ») qui baigne dans les hauteurs, dans les secrets de la Torah
-> d’un autre côté, il a les pieds sur terre, en étant proche et très à l’écoute des préoccupations de toute personne.

2°/ Yaakov a une vision des anges gardiens des 4 empires qui se lèveront pour dominer Israël.
Yaakov va voir chacun de ces anges gravir un nombre d’échelons correspondant aux années de domination de l’empire qu’il représente, puis en redescend :
-> l’ange de Babylone gravit 70 échelons et redescend ;
-> l’ange de Médie : de même pour 52 échelons ;
-> celui de Grèce : de même avec 180 échelons ;
-> mais Yaakov voit ensuite l’ange d’Essav grimper indéfiniment, symbole de notre exil actuel qui semble interminable.

A ce moment, Yaakov est pris de peur et ne s’apaise que lorsque D. lui promet : « Je te garderai partout où tu iras, et Je te ramènerai sur cette terre, car Je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir accompli ce dont J’ai parlé à ton sujet » (28,15).

[On peut citer le Rachi (28,1) : « A l’annonce de la nouvelle que D. assurera sa protection, son cœur a « soulevé ses pieds » et il s’est senti léger pour poursuivre son chemin. » ]

3°/ Yaakov a vu les anges qui l’avaient accompagné pour le protéger tant qu’il était en terre d’Israël, remonter au ciel pour être remplacés par d’autres qui l’escorteront pendant son séjour hors de la terre.
L’inverse s’est produit quand il est revenu dans le pays (Vayétsé 32,2) : les anges de la terre d’Israël sont redescendus pour l’accompagner.

=> Cette vision lui a fait prendre conscience de la sainteté de la terre d’Israël et lui a donné le désir d’y retourner.

[Israël est une terre si importante qu’elle a comme particularité d’avoir besoin d’anges (assurant la protection des justes) qui lui sont propre!]

4°/ Selon le Ramban et le Ibn Ezra, l’échelle est le signe d’un statut spécifique de Yaakov (et de ses descendants).

Les anges, qui sont les émissaires de D. chargés d’appliquer Sa volonté sur terre, montent continuellement au ciel pour recevoir Ses ordres, puis redescendent sur terre afin de les exécuter, si l’on peut s’exprimer ainsi.

Mais Yaakov et le peuple juif sont placés sous la providence directe de D., Qui Se trouve au sommet de l’échelle.

<————————————–>

-> Yaakov vit une « échelle dressé sur la terre » à Béer Chéva Son sommet « atteignait le ciel », en direction du Temple céleste.
Des anges montaient et descendaient le long de cette échelle …

L’échelle était très grande et très large. Elle reposait sur 3 pieds, lesquels se référaient au mérite des 3 Patriarches.
Yaakov allait devenir l’un des piliers de l’univers.
[…]

Autour du Trône de gloire de Hachem se tenaient les 4 anges nommés : ‘Hayot.
Ils ont respectivement l’aspect d’un être humain, d’un lion, d’un taureau et d’un aigle (cf. Yé’hezkel 1,10).
Celui à la forme humaine avait le même visage que Yaakov. C’est pourquoi les autres anges étaient frappés de stupeur. Ils « montaient » et voyaient les ‘Hayot, et « descendaient » et voyaient Yaakov endormi avec le même visage.
Ils n’arrivaient pas à comprendre comment une même forme pouvait se trouver dans 2 endroits différents.

Les anges conçurent de la jalousie envers Yaakov et voulurent le tuer.
S’il était si unique pour que son visage soit gravé sur le Trône de gloire, comment pouvait-il quitter la Terre sainte pour aller ailleurs?
De plus, il abandonnait son père.
Les anges dirent : « Cet homme va hériter du monde! Il dominera tous les pouvoirs! Tuons-le! »
Néanmoins, d’autres anges prirent la défense de Yaakov.

=> C’est la raison pour laquelle la Torah dit : « des messagers divins montaient et descendaient le long de cette échelle ».
Les accusateurs passaient à un niveau inférieur, et les défenseurs montaient à l’échelon supérieur.
En effet, dans les cieux, les choses ne sont évidemment pas comme dans ce monde.
Ici, quiconque parle en faveur d’Israël, les nations le haïssent, tandis que ceux qui dénoncent Israël sont honorés et nommés à de hauts rangs.
Dans le monde des anges, c’est le contraire. Les anges qui accusent Israël sont dégradés, tandis que ceux qui le défendent sont élevés.

[Par ailleurs,] Les anges qui vinrent pour détruire Sodome péchèrent quand ils révélèrent à Loth leur mission.
D. ne les avait pas envoyé dans cette intention, mais uniquement pour lui porter secours.
Ils dirent également : « Nous détruirons cet endroit » (Vayéra 19,13).
[En effet,] Comment pouvaient-ils affirmer qu’ils allaient détruire la ville, alors qu’ils n’étaient que les émissaires de D.?
Ils auraient dû affirmer la toute puissance de Hachem, car lui seul détient le pouvoir sur toute chose.

Plus tard, ils prièrent Loth de se hâter, car tant que celui-ci demeurait dans la cité, ils ne pouvaient accomplir leur mission (Vayéra 19,22).
Il ne fait aucun doute qu’ils étaient soumis à une autorité supérieure.
De plus, de même que D. est extrêmement exigeant à l’égard des tsadikim, à plus forte raison envers les anges.
Ces anges furent donc châtiés en étant exilés de la Présence Divine pendant 118 ans.

Ce n’est que lors du rêve de Yaakov que leur châtiment s’acheva. Ils purent à nouveau « monter » vers les cieux, car ils avaient accompagné Yaakov lors de son voyage de la maison paternelle jusqu’au mont Moriah.
Ils avertirent les autres anges en disant : « Venez et voyez Yaakov le juste parmi les justes dont le visage est gravé sur le Trône de gloire. Contempler son visage est un plaisirs toujours renouvelé. »
Les autres anges « descendirent » alors pour le voir.

Les 2 autres anges qui s’étaient rendu à Sodome « montaient », tandis que les autres « descendaient » à la rencontre de Yaakov.

[Méam Loez – Vayétsé 28,12]

<———–>

+ « Puis Hachem apparaissait au sommet, et disait : « Je suis Hachem, le D. d’Avraham ton père et d’Itsh’ak ; cette terre sur laquelle tu reposes, je la donne à toi et à ta postérité » (Vayétsé 28,13)

-> Puisque les anges voulaient mettre en danger Yaakov, Hachem Lui-même s’en inquiéta.
D. se plaça aux côtés de Yaakov, et tous les anges accusateurs partirent.

[La Torah désigne la terre d’Israël comme « la terre sur laquelle tu reposes »]. Ceci nous enseigne que D. plia toute la terre d’Israël sous Yaakov pendant son sommeil, afin qu’il puisse en prendre possession en l’utilisant (selon le principe de la ‘hazaka). [guémara ‘Houlin 91b]
[Méam Loez – Vayétsé 28,13]

<———–>

+ Egalement à propos de l’échelle :

-> Hachem révéla à Yaakov par l’intermédiaire de l’échelle, l’avenir d’Israël dans sa totalité.

L’échelle représente le grand autel [dressé dans le Temple de Jérusalem]. Elle repose sur la terre et atteint les cieux.
Le parfum des sacrifices s’élevaient vers le Ciel et D. les chérissait par-dessus tout.
Les « anges montant et descendant » désignent les Cohanim qui offraient les sacrifices [gravissant l’autel et en descendant].

L’échelle symbolise également la révélation au mont Sinaï et le fait que la Torah soit « descendue » des cieux.
L’échelle (סולם) et Sinaï (םיני) ont tous les 2 une valeur numérique identique de 130.
Les « anges » représentent Moché et Aharon qui « montèrent » vers les cieux et « descendirent » avec la Torah. Ils sont qualifiés « d’anges de D.
[le mot en hébreu correspondant à « ange » (mala’h) signifiant également : « messager »].

Ce rêve [de Yaakov] se réfère également à l’exil et à la destruction du Temple.
Les juifs endurèrent de grandes souffrances sous le joug de Nabuchodonosor, qui érigea une idole gigantesque (cf. Daniel 3,1).
Les « anges » ‘Hanania, Mi’haël et Azaria « descendirent » dans la fournaise, et en sortirent indemnes.

Hachem lui présenta également le Temple tel que Salomon le construisit plus tard. Il lui en dévoila la destruction ainsi que la reconstruction et à nouveau sa destruction. Finalement, D. lui révéla comment il serait reconstruit à l’époque du machia’h pour l’éternité.
[l’échelle démarrait du lieu du Temple terrestre et elle « atteignait le ciel », en direction du Temple céleste.
Les anges descendants représentent les Cohanim prenant leur service dans le Temple au moment de son inauguration, et ceux remontants, l’arrêt de leur service suite à sa destruction (temporaire)]

Yaakov vit aussi tous les gardiens des grands empires.
L’ange de Babylone grimpa 70 échelons, puis descendit.
L’ange de Perse gravit 52 échelons et descendit.
L’ange de Grèce atteignit le 180e échelon avant de chuter.
Chaque échelon gravi correspondait à une année et indiquait donc la durée de chaque empire avant sa chute.
Yaakov vit ensuite l’ange d’Edom (Rome, la civilisation occidentale) gravissant l’échelle, et il ne put compter le nombre d’échelons qu’il arriva à franchir. Il ne le vit pas descendre.
Saisi de crainte, il dit : « C’est terrible. Cette civilisation va durer éternellement. »
Hachem lui répondit : « Je te promets que tu monteras sans jamais descendre » …

Il fut alors décrété que sa postérité subirait 4 exils, un pour chaque empire qu’il avait vu.
Yaakov eut la vision de l’avenir complet d’Israël. Il vit les anges de chaque nation « montant » et « descendant ».

[Méam Loez – Vayétsé 28,15]

<–>

-> Le midrach Tan’houma explique que Hachem a demandé à Yaakov de monter à l’image des anges, qui étaient les princes des nations du monde (qui finiront toujours par tomber un jour ou l’autre).
Hachem a alors déclaré que par conséquent de son refus, ses descendants seront frappés par ces princes des nations, au cours d’exils.

Le rabbi David Pinto explique ce choix de Yaakov :
Lorsque Yaakov a fait son rêve et que D. lui a demandé de monter sans devoir redescendre, il a refusé, sachant que seule la Torah acquise par l’effort est la plus authentique et la meilleure.
Or, par cette proposition, Hachem voulait la lui accorder sans fatigue.
Yaakov tenait à transmettre à ses descendants que les efforts sont indispensables pour mériter la Torah, c’est pourquoi il n’a pas répondu positivement à la demande de D., et a préféré rester sur terre pour acquérir la Torah par lui-même, dans la peine, plutôt que de la recevoir « gratuitement.
[l’essentiel n’est pas dans le résultat, la quantité de Torah que l’on apprend, mais dans la qualité de notre étude, dans les efforts que nous y investissons!]

C’est pour cette même raison qu’il a préféré l’exil pour sa descendance. En effet, grâce au joug de la servitude, ils acquerront la Torah par le labeur : les difficultés et les souffrances les amèneront à étudier avec plus de vigueur.
Leur Torah, obtenue dans la difficulté, multipliera leurs mérites, entraînant leur délivrance de l’exil final.

D’ailleurs, les exils ont entraîné une grande élévation au sein du peuple juif :
-> l’exil d’Egypte a engendré les miracles de la sortie d’Egypte, ainsi que la fête de Pessa’h, fête de la foi.
-> l’exil de Babylonie a donné naissance au Talmud de Babylone.
-> Grâce à l’exil de Perse et de Médie, les juifs ont accepté la Torah avec amour, comme il est dit : « ils ont accompli et ils ont accepté » (à Pourim).
-> l’exil de Grèce est à l’origine de la célébration de ‘Hanoucca, fête de louange et de remerciement à D.
-> l’exil d’Edom a fait éclore des Tanaïm et Amoraïm, en rédigeant la Michna et la guémara.

[à l’image de l’olive qui produit son jus en étant compressée, les juifs produisent ce qu’ils ont de mieux en eux sous la pression de l’exil!
Certes sur le moment c’est dur, mais au final que le résultat est sublime, et ce pour notre éternité!]

<————————————–>

-> Yaakov vit une « échelle dressé sur la terre » … en direction du Temple céleste. Des anges montaient et descendaient le long de cette échelle.

Le rabbi de Klausenbourg enseigne :
Si nous essayons de s’élever et de se transformer rapidement en des anges (« des anges montaient »), alors nous allons retomber (« descendaient »).
Une montée spirituelle doit se faire par des actions répétées et nous devons avancer à petits pas, jusqu’à ce que l’intellect suive.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :