« Tu Te souviens des événements du monde et Tu passes en revue toutes les Créatures antérieures » [Zikhronot]

Pour quelle raison, à Roch Hachana, toutes les créatures antérieures doivent-elles être passées en revue?
Pourquoi leurs actions doivent-elles, de nouveau être examinées ce jour-là?

Rabbi Aharon Kotler répond que toutes les générations sont liées les unes aux autres et forment un maillons d’une seule et même chaîne.
Les actions de ceux qui nous ont précédés ont une influence sur les nôtres.

Au moment du jugement, toute la création, depuis la Création du monde jusqu’à aujourd’hui, défile devant Hachem et Il examine et mesure l’influence des actes de toutes les générations passées sur nos propres actes.
Nous comprenons de là la responsabilité de chacun dans tout acte qu’il accomplit.
Non seulement, il est jugé pour lui-même et pour l’influence qu’il a sur son entourage, mais aussi en tant que maillon de la création pour toutes les générations à venir.

Notre influence est potentiellement infinie : un sourire, une écoute, un encouragement, un conseil, … peuvent changer la journée/destinée d’une personne, notre attitude modèle peut inciter les autres à changer leur façon d’agir (ex: je vais à la synagogue et une autre personne se dit dans sa tête : si lui vient, alors pourquoi pas moi, si lui ne parle pas alors pourquoi pas moi aussi), …
Imaginons que cette personne que nous avons influencé, va à son tour influencer d’autres personnes, qui vont en influencer d’autres … au travers de l’histoire, par effet domino.

Par ailleurs, chacune de nos mitsvot, étude de Torah, bonne action va élever et influencer le peuple juif individuellement et collectivement, car nous sommes tous liés les uns aux autres (ex: le rav Israël Salanter disait qu’une personne qui fait un lachon ara à Salant, pourra avoir pour conséquence qu’une autre personne profane le Shabbath à Paris).

Le rav Yérou’ham Lévovitz dit : « De même qu’un tremblement de terre peut être ressenti dans tout le monde par un instrument suffisamment sensible, de même nos actions affectent d’une certaine façon le monde entier. »
Le Ram’hal enseigne également que lorsque l’on s’élève spirituellement alors on élève avec nous le monde tout entier, et inversement.
[lorsque l’on faute, cela nous impacte négativement, ainsi que le monde entier(et inversement). Il y a ainsi une responsabilité certaine pour chacun de nos actes!]

Notre influence fait qu’autrui peut dévier du chemin sur lequel il était.
Mais une modification, même si elle est semble infine sur le moment, devient lourde de conséquences plusieurs générations passées.

=> Il faut avoir conscience que l’influence directe et indirecte que nous aurons dans ce monde va également être jugée à Roch Hachana, avec précision, par Hachem, dont le sceau est le émet.

<———————–>

« Qui regarde et scrute jusqu’à la fin des générations car Tu amènes la loi du souvenir pour juger tout esprit et toute personne » [Zikhronot]

Selon le Avné Cho’ham, Hachem scrute toutes les générations à venir pour lui trouver un mérite.
En effet, même si, présentement, l’homme n’en possède pas pour bénéficier d’un verdict favorable, Hachem regarde jusqu’à la fin des générations s’il n’y a pas, dans l’avenir, de descendant digne auquel on lui permettra, dès maintenant, d’être inscrit pour la vie.

Moché a appris cela de Hachem, avant de tuer l’égyptien (Rachi sur Chémot 2,12 : « Moché a vu qu’aucun de ses descendants n’allait se convertir »).

=> Le jour du Jugement, Hachem essaye de sauver une personne par le mérite de ses descendants.

<———————–>

« A Roch Hachana, tous les habitants du monde passent devant Lui comme un troupeau … Tous sont jugés ensemble »
[guémara Roch Hachana 18a]

Rabbi Sim’ha Zissel explique que certes, tous les habitants du monde passent devant Hachem l’un après l’autre et chacun est jugé seul selon ses mérites et ses fautes, pourtant « tous sont observés en une fois » pour examiner si tous méritent de souffrir du châtiment de l’autre.
Si un seul ne mérite pas les tourments qu’il subirait à cause de la punition de son prochain, le coupable est exempt du châtiment.

<———————–>

« Hachem ne demande pas l’impossible à Ses créatures »
[guémara Avoda Zara 3a]

=> Chaque homme ne devra rendre des comptes que sur ce qu’il était capable de faire, pas davantage.

Un homme ne peut pas se dire : « J’étais supérieur à tous ceux que je connaissais ». Quelle importance?
Ce qui est important, c’est de se demander : « Est-ce que je fais vraiment tout ce que je peux faire? »

Au Ciel, peu importe combien un homme a réalisé, ce qui compte, c’est comment chacun a utilisé ses capacités.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :