« [Yaakov] rencontra l’endroit et y passa la nuit parce que le soleil s’était couché … » (Vayétsé 28,11)

-> Rachi sur « Il rencontra » : cela nous enseigne que Yaakov a institué la prière du soir (Arvit).
Le texte a cependant modifié le vocabulaire et n’a pas écrit ‘il pria’, afin de t’apprendre que les distances ont été ‘supprimées’ pour lui (cf. guémara ‘Houlin 91a).

-> Le verset utilise le terme « rencontrer » pour signifier : « prier ».
Une personne qui prie va rencontrer Hachem, et même si elle ne Le recherche pas, D. vient à elle.

[d’ailleurs, une des raisons faisant que l’on ne doit pas passer dans les 2 mètres devant une personne faisant la amida, est parce qu’il y a la présence divine qui est là!]

-> Nos Patriarches ont institué nos 3 prières quotidiennes : Avraham : Cha’harit, Its’hak : Min’ha et Yaakov : Arvit.

Actuellement, tandis que nous sommes obligés de faire, chaque jour, les prières de Cha’harit et de Min’ha, celle de Arvit est, à proprement parler, optionnelle (bien que les juifs l’ont accepté en tant qu’obligation).
Pourquoi cela?

Lorsque Yaakov a prié ce jour là (cf.le verset ci-dessus), il était en réalité toujours l’heure de faire Min’ha, car ce n’était pas le moment pour le soleil de se coucher.
Hachem a réalisé un miracle en le faisant se coucher plus tôt que d’habitude.

Ainsi, puisque Yaakov a prié, alors qu’il aurait dû encore faire jour, il n’y a pas d’obligation de prier la nuit.
[De plus, c’est pourquoi, le Tanna Rabbi Yéhouda dit qu’on peut prier Arvit, même avant qu’il fasse nuit]

[Ben Ich ‘Haï – Ben Yéhoyada – guémara Béra’hot 26b]

<———->

-> Le Rokéa’h note qu’il y a 15 mots dans ce verset (Vayétsé 28,11), ce qui correspond aux 15 années pendant lesquelles tous les Patriarches ont pu vivre ensemble.

Rabbénou Yéhouda ha’Hassid précise que pendant ces 15 années, nos 3 Patriarches ont étudié ensemble 15 heures par jour.

Il y a de fortes chances pour que ces 15 années soient la base essentielle de l’existence du monde.
Il est écrit : « כִּי בְּיָהּ יְהוָה צוּר עוֹלָמִים » (Yéchayahou 26,4), que l’on peut traduire par : « Car en יָהּ (guématria : 15, et également un nom de D.), Hachem est la force des mondes ».

=> Par le mérite de ces 15 années, ayant en elles 15 heures d’étude quotidienne, nos Patriarches ont eu le mérite de fournir les fondations du monde.
(avec Hachem, ils ont été : « la force des mondes »).

[le Na’hal Kédoumim]

<—>

-> Le ‘Hida rapporte que les 3 Patriarches ont étudié la Torah ensemble pendant 15 ans.
Or quand Avraham est mort, Yaakov avait 15 ans, ce qui veut dire qu’il avait étudié la Torah depuis l’instant de sa naissance.
On peut le comprendre cela d’après l’enseignement (guémara Yérouchalmi Yébamot 8b) sur la mère de rabbi Yéhochoua, qui avait laissé le berceau de son fils dans le beit hamidrach depuis le jour de sa naissance, afin que ses oreilles absorbent la voix de la Torah.
Il semble que Rivka en ait fait autant, elle a placé son fils Yaakov au milieu de ceux qui étudiaient la Torah afin que ses oreilles absorbent les paroles de Torah, c’est pourquoi on peut dire que pendant 15 ans il a étudié la Torah avec Avraham et Its’hak.
[issu d’un cours de rabbi David Pinto]

<———->

-> La ville de ‘Haran, que Yaakov était en train de fuir, est assez loin en distance du mont Moriah, où il a passé la nuit.
Cependant, il aspirait tellement à y être, que Hachem a transporté de façon miraculeuse le mont Moriah jusqu’à Yaakov.

Cela nous apprend que si une personne a un intense désir d’être proche de Hachem, elle va atteindre son objectif.
Comment arriver à un objectif aussi intense?
Nous pouvons suivre le trajet de Yaakov.

Il a quitté Béer Shéva, dont le mot : Shéva, fait allusion au 7e jour de la semaine : Shabbath, et qui est la lumière spirituelle qui illumine toute notre semaine.
De plus, Yaakov a prié Arvit pendant son voyage.
Etant une prière qui se récite la nuit, elle sert de lumière qui transperce l’obscurité et qui peut amener à davantage de proximité avec Hachem.

En illuminant nos journées et nos nuits par la lumière spirituelle du Sabbath et de Arvit, nous nous rapprochons de Hachem.

[Sfat Emet]

<———->

-> Yaakov était en train de voyager un vendredi.
Nos Sages explique qu’il a donné toutes ses possessions au fils de Essav, Elifaz, à l’approche du Shabbath, car selon nos Sages (guémara Shabbath 153a), si une personne voyage le vendredi après-midi et que la nuit a commencée à tomber, elle doit donner son portefeuille/sa bourse à un non-juif.

[‘Hatam Sofer]

[une autre raison est qu’il n’a pas voulu l’empêcher de réaliser la mitsva de respecter la volonté de son père de le tuer.
En lui permettant de lui prendre tous ses biens, il rend cet acte comparable à sa mort]

<———->

-> Rachi (Vayétsé 28,11) rapporte que Yaakov a dormi à cet endroit, en opposition avec les 14 années passées à la maison d’étude de Ever, durant lesquelles il n’a pas dormi étant totalement impliqué dans l’étude de la Torah.

-> La guémara (Shabbath 11a) statue qu’une personne pour laquelle l’étude de la Torah est son occupation constante, à l’image de Rabbi Chimon bar Yo’haï, est dispensée de prier.
[le Zohar précise que malgré tout, le Rachbi priait, même s’il n’en avait pas l’obligation]

Nos 3 Patriarches représentent les 3 piliers sur lesquels le monte tient (cf.Pirké Avot 1,2) : Avraham représente la bonté, Its’hak représente le service divin (par les sacrifices et la prière) et Yaakov représente la Torah.

Yaakov qui symbolise la Torah, et dont la Torah était constamment son occupation, était donc dispensé de prière.
C’est pour cette raison que la prière que Yaakov a instauré (Arvit) n’est pas obligatoire.

[Rav Yonathan Steif]

<———->

+ « [Yaakov] rencontra l’endroit et y passa la nuit parce que le soleil s’était couché ; il prit des pierres de l’endroit et [les] disposa autour de sa tête, et il se coucha dans cet endroit » (Vayétsé 28,11)

Le Baal haTourim fait remarquer que le mot « endroit » (makom), apparaît 3 fois dans ce verset, en allusion aux chaloch régalim (Pessa’h, Shavouot et Souccot), durant lesquelles les descendants de Yaakov vont y venir en pèlerinage (au Temple – mont Moriah), afin de rencontrer Hachem.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :