« Pharaon nomma Yossef Tsafnat-Panéa’h et lui donna Osnat, fille de Poti-Phéra, chef de On, pour épouse. Et Yossef sortit dans le pays d’Egypte » (Mikets 41,45)

-> Poti-Phéra et Potiphar ne font qu’un (cf.v.37,36), le premier maître de Yossef.
En laissant sa fille épouser Yossef, Potiphar le blanchit des accusations portées par son épouse.
[le Alchikh]

[A ce moment, Yossef a 30 ans, et il était séparé de sa famille depuis 13 années.]

-> Le midrach dit qu Osnat était la fille de Dina et de Che’hèm.

Lorsque les enfants de Yaakov ont voulu tuer Osnat, Yaakov lui a donné une amulette en or qu’elle devait porter autour du cou, sur laquelle il était gravés les mots suivants : « Quiconque épousera cette jeune fille doit savoir que ses enfants seront les descendants de Yaakov ». [selon d’autres, c’était sur un minuscule parchemin contenu dans le boitier de ce médaillon]
Elle s’est cachée dans les ronces et les buissons afin de sauver sa vie, car les frères [Chimon et Lévi] voulaient la tuer. D’ailleurs, elle s’appelle Osnat, en allusion au « shné » (buisson) dans lequel elle a pu se dissimuler.

L’ange Gavriel l’a pris et l’a placé proche de la femme de Potiphar. Elle y grandit et y fut élevé comme sa fille adoptive.

Après que Yossef ait interprété le rêve de Pharaon, et qu’il est devenu vice-roi d’Egypte, toutes les femmes d’Egypte sont venues devant Yossef afin de lui exposer leur beauté.
Chacune de ces femmes lui jetait quelque chose (comme des bijoux), et c’est ainsi que Osnat lui a lancé l’amulette que Yaakov lui avait donnée.
Yossef a vu l’amulette et il a reconnu qu’elle était la petite-fille de Yaakov, et il s’est marié à elle.

[Tséda laDéré’h]

<—>

-> Le Méam Loez (Mikets 41,45) rapporte un autre commentaire :
La phrase inscrite sur le médaillon était indéchiffrable pour les égyptiens. Quand Osnat se trouvait dans la maison de Potiphar, elle se rendit auprès de tous les savants d’Egypte afin d’essayer d’en comprendre la signification. Mais personne ne savait comment la lire.
Bien qu’elle vivait sous le même toit que Yossef, elle ne s’adressa jamais à lui pour déchiffrer cette phrase étrange. Elle pensait que si les magiciens ne pouvaient le faire, à plus forte raison un simple esclave.
Maintenant que Yossef était reconnu comme l’homme le plus sage du pays, Potiphar vint le consulter et lui en expliqua le sens.
Pharaon comprit l’intention de Yossef, et le jour même, il l’autorisa à épouser Osnat.

En partie, ce bienfait était dû également au mérite de Yossef. Quand Yaakov rencontra Essav, Yossef se plaça devant Ra’hél, sa mère, afin qu’Essav ne l’aperçoive pas. Ce qu’il fit alors aucun de ses frères ne l’avait accompli pour leur mère.
En récompense, Yossef épousa Osnat, la fille de Dina, la fille que Yaakov avait tenté de cacher des yeux d’Essav (en la dissimulant dans une boîte).

<—>

-> « Il lui donna sa fille Asnat pour épouse »
« Asnat » (אָסְנַת) a la même valeur numérique que : « zou hi bat Dina » (c’est la fille de Dina).
Cette fille était effectivement Asnat, la femme de Yossef.
[Sifté Cohen]

<—————————————————>

+ « Pharaon nomma Yossef : Tsofnat Paanéa’h »

-> Rachi : [Pharaon a appelé ainsi Yossef, et ce nom signifie : ] Qui explique les choses cachées (tséfounot).
[au-delà du fait qu’il a révélé le rêve de Pharaon, ce changement de nom va permettre de dissimuler son identité lors de la venue ultérieure de ses frères.]

-> Le Sfat Emet enseigne :
Si tel est le sens de ce nom, Yossef n’aurait-il pas plutôt dû s’appeler : Paanéa’h (qui révèle) tsofnat (les choses cachées)?
Yossef a atteint ce niveau élevé de dévoilement des choses cachées parce qu’il était extrêmement discret et dissimulait son intégrité.
Tel est le sens de son nom : « Tsofnat » = étant donné qu’il se cachait et dissimulait ses qualités ; « Paanéa’h » = il a mérité la capacité de révéler les choses cachées.

<—>

-> Le midrach (Béréchit rabba) rapporte :
Les Sages disent que « Tsafnat Paanéa’h » est composé des initiales de :
Tsadik => Tsofé (voit) = il voyait l’avenir ;
Pé => Podé (rachète) = par sa sagesse, il sauvait et rachetait l’Egypte ;
Noun => Navi (Prophète) = il prophétisait l’avenir ;
Tav => Tomé’h (soutien) ;
Pé => Poter (interprète) = il interprétait les rêves ;
Ayin => Aroum (rusé) = il était sage ;
Noun => Navon (intelligent) ;
‘Hét => ‘Hozé (il avait la vision).

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :