« Pourquoi n’avez-vous pas mangé l’offrande de faute à l’endroit saint » (Chémini 10,17)

-> Même si ce verset vient juste après que Moché : « s’irrita contre El’azar et Itamar » (v.16), malgré tout il leur formula cette réprimande avec un amour total.

Cela est en allusion dans les initiales de ce verset. En effet, dans la Torah ce verset s’écrit : « מדוע לא אכלתם את החטאת במקום הקודש » (mdaoua lo a’haltém ét a’hatat bimkom akodéch), dont les initiales forment les mots : « מלא אהבה » (malé aava), c’est-à-dire « rempli d’amour ».

Car quand une remontrance sort de la bouche de Moché, elle est remplie d’amour et ne vise qu’à apporter du bien à autrui.

[Rabbi Israël Its’hak d’Alexander]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :