Il est garanti qu’une prière [sincère] amène de la bénédiction.
Si une personne voit que ses prières sont répondues, cela est une forme de bénédiction.
Mais même dans le cas où une personne a prié encore et encore pour une même chose, et qu’elle n’a toujours pas obtenu ce qu’elle désirée, alors Hachem considère comme si elle avait reçu ce qu’elle demandait, et qu’ensuite cela lui avait été repris.
Dans ce cas, c’est également une bénédiction, sous forme d’expiation (kappara).

Cela est une énorme bonté de Hachem, puisque uniquement en implorant D. pour une chose et en ne l’obtenant pas, nous pouvons parvenir au même résultat qu’en subissant des souffrances.
Par exemple, en priant pour une maison encore et encore, et en ne l’obtenant pas, cela est similaire au fait de perdre toute sa maison (idem pour des sommes d’argent, …).

[rav Aharon Kotler sur la prière – citée par le rabbi Lugassi – rapportée par le rav David Ashear (Séfer li’hyot émouna tome 4 – p.201)]

<———–>

-> Le Maharcha (guémara Kidouchin 29b) écrit que toute chose obtenue par le biais de la prière, ne vient jamais réduire nos mérites.
Même si une personne n’est pas digne d’une certaine bénédiction, la prière elle-même en est le paiement.

[ne pas prier, c’est se priver de faire descendre les flux de bénédictions qui n’attendent que d’arriver sur nous, c’est également risquer d’obtenir des choses par un miracle d’Hachem, ce qui viendrait alors réduire nos mérites éternels du monde à Venir.
A l’inverse, même un racha s’il prie, il peut obtenir l’aide de D.!

Hachem est impatient de nous entendre pour avoir la possibilité de nous combler du meilleur, et notre yétser ara fait tout pour que notre prière apparaisse routinière, sans véritable importance à nos yeux, afin que nous négligeons cette opportunité incroyable!]

<——–>

-> Le rav Wolbe (Alé Chour) écrit que les difficultés se produisent car la Présence Divine est cachée.
Chaque fois qu’une personne dit une bénédiction avec une conviction que Hachem est activement impliqué dans le monde, alors cela révèle Sa Présence ici, et cela amène une lumière spéciale de Hachem dans ce monde.
C’est alors que d’une manière automatique, les difficultés disparaissent.

<—>

On peut comprendre l’importance des prières (dualité : remercier & demander), par le fait que :
-> « Tout l’objectif de la Création [de ce monde] est afin que nous réalisions que Hachem est notre D., et pour Le remercier de nous avoir créés » (Ramban – fin paracha Bo)

-> « L’objectif des mitsvot est de nous amener à aimer et à nous attacher à D.
Le plus nous avons Hachem à l’esprit, le plus nous Le remercions, et le mieux nous réalisons notre mission dans ce monde. » (Ibn Ezra)

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :