« Kora’h, fils de Yichtar, fils de Kéhat, fils de Lévi, prit [parti] avec Datan et Avrim » (Kora’h 16,1)

-> Kora’h prit = Reich Lakich enseigne : « Il a pris une mauvaise affaire pour lui-même ».
[guémara Sanhédrin 110a]

=> Comment comprendre que Kora’h qui était quelqu’un d’extrêmement riche et intelligent, a pu en arriver à faire une mauvaise affaire?

-> Selon le ‘Hovot haLévavot (Chaar haKnia – chap.7), les mitsvot accomplies par une personne qui dit du lachon ara sont portées au crédit de sa victime, et les péchés de sa victime lui sont attribués.
Puisque cette personne avait pour objectif de se donner de l’importance en rabaissant sa victime, alors sa punition est infligée mesure pour mesure : le niveau spirituel de sa victime est rehaussé par les mérites du médisant, et le niveau spirituel du médisant est abaissé par les méfaits de sa victime.

-> « Il est permis de dire du lachon ara à propos d’un baal ma’hlokét (une personne qui amène des disputes) »
[Dérékh Erets Zouta]

=> Il en découle que normalement toute personne peut bénéficier du lachon ara dit sur elle afin de se débarrasser de toutes ses fautes (tout en obtenant les mitsvot de l’autre!).
Cependant, Kora’h « a pris une mauvaise affaire pour lui-même » = puisqu’en choisissant le chemin de la controverse, il a décidé de devenir un baal ma’hlokét, et par là il s’empêche toute possibilité de pouvoir retirer ses fautes.
[puisque lorsqu’on dira du lachon ara sur lui, cela sera considéré comme permis!]

[déjà qu’il est difficile de ne jamais dire de lachon ara, alors évitons en plus d’être un causeur de disputes, car sinon cela risque de nous coûter vraiment très cher.
En effet car dans ce cas, durant toute notre vie, on ne fera que prendre les fautes des autres, et donner nos mérites, sans occasion que ne se produise l’inverse!]

<————->

-> Rachi (16,7) enseigne : Comment Kora’h, qui était pourtant un homme intelligent, a-t-il pu commettre pareille absurdité?

Et de répondre : C’est son œil qui l’a trompé. Il a vu [par prophétie] qu’une illustre descendance serait issue de lui : Chmouël, qui était l’égal de Moché et Aharon.
Il s’est dit : « Par le mérite [de Chmouël] je serai sauvé … »

-> Le Béer Yossef (rav Yossef Salant) rapporte les propos d’un des grands maîtres de Jérusalem :
Pourquoi le mérite des descendants de Kora’h n’est-il pas intervenu effectivement en sa faveur, pour lui épargner tous ces tourments?

En réalité, Kora’h a eu droit à cette prestigieuse lignée précisément « grâce » à la faute qu’il a commise.
En effet, bien que son initiative de s’opposer à Moché et de mettre en doute l’authenticité de ses prophéties fût extrêmement grave, ces mêmes faits entraînèrent pourtant une conséquence hautement bénéfique : après que la terre eut englouti Kora’h, le pouvoir prophétique de Moché s’en est trouvé confirmé et renforcé aux yeux du peuple juif.

Or, Hachem ne prive jamais personne d’une récompense qui lui revient. C’est pourquoi Kora’h, du fait des conséquences suscitées par sa démarche, a mérité que Chmouël soit issu de lui.

=> Certes, Kora’h a tiré indirectement avantage de sa rébellion, puisqu’une prestigieuse descendance est née de lui, mais cela n’en reste pas moins une : « mauvaise affaire pour lui-même », parce qu’elle lui a causé des maux indicibles : il subit le châtiment de l’Enfer (guéhinam) pour l’éternité (cf.guémara Baba Batra 74b).

[b’h, voir également : https://todahm.com/2017/03/10/5513 ]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :