« Dans Sa droite [de Hachem], une Torah de feu, pour eux [les juifs]«  (Vézot haBéra’ha 33,2)
[en hébreu : מִימִינוֹ אש דת לָמוֹ]

-> Le ‘Hatam Sofer explique que les mots : « dat lamo » (« une Torah … pour eux » – דָּת לָמוֹ) sont formés des mêmes lettres que : « Talmud » (תלמוד), tandis que : « dans Sa droite … de feu » (miméno éch – מִימִינוֹ אֵשׁ), signifie que lorsque le juif étudie la sainte Torah, le Char sacré l’entoure.
En effet, il est écrit dans le Séfer ha’Haïm (du frère du Maharal de Prague) : « Les lettres du terme : guémara (גמרא), renvoient à : Gavriel, Michaël, Raphaël et Ouriel.
Lorsque nous étudions la guémara, ces anges nous entourent et nous observent : Gavriel (גבריאל) à gauche ; Michaël (מיכאל) à droite ; Raphaël (רפאל) à l’arrière ; et Ouriel (אוריאל) devant nous. » [et au-dessus de notre tête la Présence Divine]

Le ‘Hatam Sofer enseigne également que dans la Torah Orale :
– la guémara se termine par la lettre « tav » (hala’hot), et commence par la lettre « tav » (tana) ;
– les michnaïyot se terminent par le mot « Shalom », qui se finit par la lettre « mém », et commencent par la lettre « mém (méémataï).

=> Les lettres : « tav – tav – mém – mém », forment : « תתמם » (tétamém) = rendent intègre, ce qu’on mérite par l’étude de la michna et de la guémara, ainsi qu’il est écrit : « Sois intègre envers Hachem ton D; » (tamim tiyé im Hachem Eloké’ha).

<—>

[l’Admour d’Erloï (descendant du ‘Hatam Sofer) ajoute que le Talmud commence et se termine par la lettre « tav », renvoyant à la « téfila » (prière) et à la « téchouva ».
En effet, pour réussir dans la Torah, il est indispensable de demander sans cesse à Hachem de nous éclairer nos yeux par la Torah, qu’on puisse s’attacher à Lui, L’aimer et Le craindre.]

<————————->

+ « Dans Sa droite [de Hachem], une Torah de feu, pour eux [les juifs] »

-> Les lettres des mots : דת למו (dat lamo = une religion pour eux) sont les mêmes que celles de : תלמוד (Talmud).

Le Méam Loez commente :
Cela nous enseigne que dans le Talmud, les divergences d’opinion sont sacrées et proviennent d’une intention pure.
Le « feu des divergences d’opinions » est un feu sacré.
[…]
Nos Sages commentent : « La Torah est semblable au feu. Si l’on s’en approche trop, on se brûle et si on s’en éloigne, on se refroidit ».
Il ne faut pas s’écarter de la Torah qui est notre vie, ni trop s’en approcher pour sonder ses secrets.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :