« Vous les attacherez en signe sur votre bras et ils seront des totafot entre vos yeux » (Vaét’hanan 6,8)

-> Rabbi Yéhouda Tsadka explique cela ainsi :
Les téfilin du bras font allusion aux baalé batim : les gens qui travaillent et sont essentiellement occupés à ce que fabriquent leurs mains (à leur travail).
Les téfilin de la tête, font allusion aux talmidé ‘hakhamim, qui étudient la Torah, qui s’occupent essentiellement de choses intellectuelles.

=> C’est pourquoi la loi juive (halakha) tranche qu’il est interdit de s’interrompre entre les téfilin du bras et les téfilin de la tête.
C’est une grande et importante allusion au fait que nous devons respecter la proximité entre eux sans aucune séparation : les sages doivent faire profiter les baalé batim de leur Torah, et ces derniers doivent les soutenir par l’argent qu’ils gagnent par le travail de leurs mains, comme Zévouloun et Yissa’har.

<—————->

-> Le Méam Loez enseigne :
Il existe une raison pour laquelle les téfilin de la tête sont composées de 4 compartiments et celles du bras d’un seul.
Il y a 5 organes qui échappent au contrôle de l’homme : ses 2 yeux, ses 2 oreilles et son cœur.
Les oreilles entendent des choses que l’homme ne voudrait pas entendre ; les yeux voient des choses qu’il ne voudrait pas voir ; le cœur peut concevoir de mauvaises pensées qu’il ne voudrait pas concevoir car elles peuvent l’amener à commettre de mauvaises actions.

Afin de soumettre ces 5 parties du corps, Hachem nous a recommandé de porter les téfilin.
Les 4 compartiments des téfilin correspondent aux 4 organes de la tête : les 2 oreilles et les 2 yeux.
Les téfilin de la tête servent donc à assujettir ces organes pour les empêcher de fauter.

Dans les téfilin de bras, portées face au cœur, Hachem a ordonné de mettre les 4 passages de la Torah dans un seul compartiment qui correspond au cœur.
Hachem désire que nous n’entretenions que de bonnes pensées.

Par conséquent, si un homme n’accomplit pas le commandement des téfilin, c’est comme s’il ne voulait pas soumettre ses 5 organes à Hachem.
[issu du Méam Loez – Tétsavé 28,37]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :