« Et que toutes ces malédictions viendront sur toi et t’atteindront » (Ki Tavo 28,15)

-> Le mot : « véhissigou’ha » (t’atteindront – וְהִשִּׂיגוּךָ) est écrit d’une façon pleine, avec un vav, alors que plus haut dans les bénédictions, quand il est dit : « toutes ces bénédictions viendront sur toi et t’atteindront » (Ki Tavo 28,2), c’est écrit sans le vav (véhissigou’ha – t’atteindront – וְהִשִּׂיגֻךָ).

=> Comment comprendre cela? En effet, normalement une bénédiction vient d’une façon plus pleine, abondante, que la malédiction!

Rabbénou Bé’hayé répond que c’est écrit d’une façon pleine, selon ce qui est écrit : « Je suis avec lui dans le malheur/détresse » (Téhilim 91,15 – imo ano’hi bétsara – עִמּוֹ-אָנֹכִי בְצָרָה).
Les dernières lettres de chaque mot sont : youd, hé, vav (יהו), et c’est pourquoi dans ce verset qui parle de nos moments de douleur sont écrites les 3 lettres du Nom de Hachem (יהוה).

Parce que la Torah a effrayé les juifs par des malédictions, elle vient dire en allusion qu’ils ne seront pas perdus, car Hachem est présent/réside [toujours parmi eux] dans leur malheur et les protège.

<—>

b’h, également sur ce sujet :
-> https://todahm.com/2016/08/22/quand-je-souffre-mon-papa-hachem-souffre-encore-plus-que-moi
-> https://todahm.com/2018/08/08/la-douleur-de-la-presence-divine

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :