« Depuis celui qui coupe ton bois, jusqu’à celui qui puise ton eau » (Nitsavim 29,10)

-> Selon Rachi : Des Cananéens prétendant faire partie d’un peuple lointain s’étaient présentés à Moché pour se convertir au judaïsme. Comme leur adhésion au judaïsme n’était pas sincère, Moché n’a pas permis leur conversion mais les a autorisés à suivre le peuple juif, à couper le bois et puiser l’eau pour le Michkan (Tabernacle).

-> Le Beit Yits’hak transmet l’enseignement suivant :
– Le coupeur de bois à été cité avant le puiseur d’eau, ce qui laisse entendre qu’il est plus important.
En effet, le bois, qui se dit « éts » (עץ), fait aussi allusion au conseil, qui se dit « étsa » (עצה).
Ainsi, le coupeur de bois évoquerait celui qui donne des conseils.

– D’autre part, l’eau symbolise la Torah, comme l’affirment nos Sages : « l’eau, c’est la Torah » (guémara Taanit 7a).
Le puiseur d’eau fait donc allusion à celui qui étudie la Torah et puise de nouvelles explications pour enrichir son étude.

Celui qui donne des conseils précède celui qui puise des commentaires sur la Torah, car il est plus productif pour la communauté, permettant à ceux qui sont dans le besoin d’éclairer leurs routes et de savoir comment avancer dans la vie.

=> On voit ici l’importance d’aider les autres dans leurs chemins.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :