« Peut-être y a-t-il en vous une racine produisant des fruits vénéneux et amers » (Nitsavim 29,17)

En hébreu, la fin de ce passage se dit : « choréch poré roch vélaana » (שֹׁרֶשׁ פֹּרֶה רֹאשׁ וְלַעֲנָה – « une racine produisant des fruits vénéneux et amers »).
Les initiales forment le mot : « Shofar »(שופר), en allusion au fait que les sonneries du Shofar éveillent l’homme à la téchouva, et ont ainsi la force de déraciner toutes les racines mauvaises qui engendrent des fruits vénéneux et amers.

[Maayana chel Torah]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :