Le Temple

+ « [Yossef] tomba au cou de Binyamin et pleura » (Vayigach 45,14).

-> « Ton cou est comme la tour de David » (Chir haChirim 4,4)
Comme le cou, situé au haut du corps, le Temple est la couronne de gloire du peuple juif.
Tout comme c’est dans le cou que passent les artères indispensables pour la vie dans le corps, c’est par le Temple que passent les artères apportant la vie au peuple d’Israël.
De même que c’est autour du cou qu’on porte des bijoux, le Temple est paré par les Cohanim et les Lévi’im qui sont « les ornements » du peuple d’Israël.
De même que les ornements sont suspendus au cou, la réussite du monde est suspendue au Temple.
De même que le cou est plus belle partie du corps, le Temple est le lieu le plus beau du monde.
[rabbi Yossef Deutsch]

<—>

-> Le Temple est appelé « cou », ainsi qu’il est écrit : « Ton cou est comme une tour d’ivoire » (Chir haChirim 7,5).
Tant que le Temple existait, Israël fut prospère et libre, et pouvait marcher la tête haute et la nuque raide.
Dès la destruction du Temple, Israël commença à subir des humiliations et des persécutions.
Les nuques des juifs se courbèrent, ils ne purent plus jamais relever la tête au sein des nations.

Le Temple est désigné de cette façon pour une autre raison. A la différence des autres parties du corps, si le cou d’une personne est tranché, celle-ci meurt. Il en va de même du Temple sans lequel Israël ne peut vivre.

Lorsque le Temple existait, si un homme péchait par inadvertance, il offrait un sacrifice pour expier sa faute.
Nos Sages enseignent que personne, à Jérusalem, n’allait dormir avant d’avoir expié un péché.
Deux sacrifices quotidiens étaient offerts dans le Temple : un le matin et un autre le soir (Bamidbar 28,4).
Le sacrifice du matin servait à expier les péchés commis durant la nuit, tandis que celui du soir annulait les fautes de la journée.
Les gens étaient ainsi purifiés de tout péché. Aujourd’hui, malheureusement, nous ne sommes plus en mesure d’effacer nos péchés.
[Méam Loez – Vayigach 45,14]

<—>

-> Le cœur de tous les juifs doit être dirigé vers un seul et même endroit : le Temple.
Le cou est ce qui relie la tête avec le restant du corps, et cela symbolique la liaison entre la spiritualité (la tête) et la matérialité (le restant du corps).
Il en est de même avec la fonction du Temple, qui est de relier ensemble : la spiritualité avec la matérialité, le Ciel avec la terre.
La guémara (Béra’hot 30a) affirme que le Temple est le conduit qui nous connecte avec le Ciel (chamayim).
La prière de chaque juif s’élève au Ciel par le biais du Temple, et Hachem nous comble de bénédictions d’En-Haut jusqu’à ce monde par le biais du Temple.
[Avné Nézer]

<——————————>

-> b’h, provenant du divré Torah : https://todahm.com/2015/12/27/4266

<——————————>

+ « Ton cou est comme la tour de David » (Chir haChirim 4,4)

-> Comme le cou est dans la partie haute de l’homme (juste sous sa tête), et représente sa splendeur, le Temple est dans la partie haute de la terre d’Israël (à Jérusalem) et représente sa splendeur.
[Maharcha]

-> C’est à travers la trachée artère du cou que s’effectue la respiration (néchima) qui assure la vitalité de l’âme (néfech) et c’est à travers l’œsophage du cou que s’effectue le transit de la nourriture et de la boisson qui assurent la vitalité du corps.
De même, c’est à travers le Temple que se déverse dans le monde l’abondance sur le plan spirituel et sur le plan matériel.
[Sifté ‘Hakhamim]

-> De même que c’est sur le cou d’une femme que sont placées la majorité de ses bijoux et parures, c’est pour le Temple qu’Israël a prélevé son or, son argent et ses parures.
[Torah Témima]

-> Durant la période d’existence du Temple, le cou d’Israël est levée et dressé.
Cependant, durant la période où le Temple est détruit, Israël marche la tête basse et son cou est courbé.
[Méam Loez]

-> Les lettres du mot : « tsavar » (cou – צואר) peuvent se réarranger pour former le mot : « otsar » (trésor – אוצר) qui désigne le Temple selon le verset : « Apportez toutes les dîmes dans Mon « otsar » (trésor) afin qu’il y ait des provisions dans Ma maison » (Mala’hi 3,10).
Ainsi, le cou (צואר) et le Temple (אוצר) sont formés des mêmes lettres hébraïques.
[Ben Ich ‘Haï]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :