« Et D. créa les monstres marins, et toutes les créatures vivantes qui se meuvent dans la mer selon leur espèce » (Béréchit 1,21)

-> Dans la guémara (Baba Batra 5), Rabba bar bar ‘Hana décrit qu’une telle créature fut tuée par un parasite qui pénétra par ses narines. Puisque tout élément mort est rejeté par la mer, 60 villes furent détruites par le refoulement de cet animal.

Une multitude de gens purent manger de sa chair, tandis que le reste fut salé et conservé. Du globe de l’œil, ils firent quantité d’huile.
Lorsque le sage revint un an plus tard, il constata que les arêtes du poisson avaient permis de reconstruire les 60 villes détruites par le corps de l’animal.

Un jour que Rabba bar bar ‘Hana voyageait en mer, il vit quelque chose ressemblant à une île.
Sur cette dernière poussait même de l’herbe. Pensant qu’il s’agissait de la terre ferme, les passagers débarquèrent du bateau se promenèrent sur « l’île » et allumèrent un feu pour cuisiner.
Lorsque le « sol » devint chaud, « l’île » se mit à bouger, rejetant tout le monde à la mer.
Si le bateau n’avait pas été proche, ils se seraient tous noyés.

Cette « île » n’était autre qu’un immense poisson, camouflé par du sable.

[Méam Loez]

<——>

+ Le Léviatan :

-> Nos Sages parlent également d’un grand poisson appelé : Léviatan, créé lui et sa femelle le 5e jour de la Création.

Sa demeure est au plus profond de l’océan, le monde reposant sur son dos. Il garde toujours la bouche ouverte, aspirant des poissons et les mangeant. Chaque jour un autre poisson immense s’approche de la bouche du Léviatan, heureux d’être sa nourriture.
Tous les 70 ans, le Léviatan remue ses nageoires et provoque des tremblements de terre.

Il n’est pas permis au Léviatan de s’accoupler avec sa congénère, sinon sa descendance nombreuse engloutirait le monde.
Hachem, par conséquent, a tué la femelle, l’a salée, et l’a réservée pour le grand festin des tsadikim dans le monde à venir.

Après le festin du Léviatan, les hommes cesseront de manger et de boire, puisque ce ne sont que de simples plaisirs physiques.
Dans le monde futur, ils n’auront plus qu’à accomplir la Torah et à se délecter de la Présence Divine, la seule véritable nourriture de l’âme.

Ce festin n’aura pas pour but de rassasier. Il ne le pourrait pas, car les délices du monde futur n’incluent pas la nourriture et les boissons, mais uniquement le plaisir extrême de sentir l’émanation de la Présence Divine.
Pour ce festin, D. lui-même a réservé la chair créée lors des 6 jours de la Création. C’est la forme la plus élevée des nourritures, très semblable à la manne qui était complètement absorbée par le corps.
Des aliments fins apportent sérénité à ceux qui les mangent : à plus forte raison le festin du Léviatan.

Quiconque mange une nourriture cashère, ne laisse point sortir de sa bouche les mensonges et la médisance et réprime les vœux inutiles, partagera le festin du Léviatan dans le monde à venir.

D. tua la femelle car sa chair salée est meilleure que celle du mâle.

[Méam Loez]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :