« Si Essav attaque l’un des camps et le met en pièces » (Vayichla’h 32,9)

-> Le mot : « véhikahou » (וְהִכָּהוּ – et le met en pièces) peut se lire dans les 2 sens.
C’est une allusion au fait qu’à chaque fois que les non-juifs frapperont le peuple juif, ils seront eux-mêmes frappés en retour.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :