« Les égyptiens asservirent les enfants d’Israël avec une extrême rigueur » (Chémot 1,13)

-> Les Tossafot (Pesachim 117b) utilise le système at’bach (א-ת ב-ש), dans lequel chaque lettre hébraïque est substituée par son inverse en partant de la fin de l’alphabet.
Ainsi, à la place de la 1ere lettre (aleph), on prend la 1ere en partant de la fin (tav), pour la 2e lettre (bét), on prend la 2e en partant de la fin (shin), …

Le mot : « faré’h » (une extrême rigueur – פָרֶךְ), se transforme alors en : וגל, qui a une guématria de 39.
Cela fait allusion au fait que les égyptiens obligeaient leurs esclaves juifs à accomplir l’ensemble des 39 méla’hot (travaux créatifs).
Par conséquent, après leur libération de l’esclavage, Hachem leur a ordonné d’observer le Shabbath en n’accomplissant pas ces 39 méla’hot.

Cela permet de mieux comprendre pourquoi nous récitons dans le Kidouch : « en souvenir de la sortie d’Egypte » (זכר ליציאת מצרים).
De même que sur : « Tu te souviendras que tu étais esclave dans le pays d’Egypte et que Hachem ton D. t’en a fait sortir d’une main puissante et d’un bras étendu ; c’est pourquoi Hachem ton D. t’a ordonné de faire le jour du Shabbath » (Vaét’hanan 5,15)

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :