« Avec ceci (bézot – בְּזֹאת) Aharon viendra dans le Sanctuaire » (A’haré Mot 16,3)

1°/ Rachi : la guématria du mot : בְּזֹאת est de : 410, comme le nombre d’années qu’a duré le 1er Temple.

Le Sifté ‘Hakhamin fait remarquer que l’allusion concerne le 1er Temple et non pas le second, car des Cohen Gadol de la stature d’Aharon (oints avec l’huile d’onction), n’ont existé qu’à l’époque du 1er Temple.

Rabbénou Bé’hayé ajoute que l’emploi du futur : « viendra » (yavo -יבא) fait allusion au Temple prochainement à venir.

[A l’époque du 2e Temple de nombreux Cohanim Guédolim ne méritaient pas leur poste, et puisque la conséquence de mal faire son Service dans le Temple peut être la mort, de très nombreux Cohanim Guédolim décédaient.

Ce titre de Cohen Gadol pouvait être obtenu par de la corruption, et la guémara (Yérouchalmi Yoma 1,1) rapporte même qu’ils s’attaquaient les uns les autres pour avoir cette position.

En se basant sur la guémara (Yoma 9a), on peut chiffrer cela :
-> le 1er Temple a duré 410 années, pour uniquement 17-18 Cohanim Guédolim ;

-> le 2e Temple a duré 420 années, avec 3-4 Cohanim Guédolim méritants qui ont servi sur 130 années. Ensuite, sur les 290 années restants, il y a eu un total de 300 Cohanim Guédolim, entraînant que chacun était en poste environ 1 année avant de mourir!

(on voit à quel point la soif de pouvoir peut aveugler au point de vouloir acheter, voir tuer autrui pour être Cohen Gadol, sachant que l’on mourra rapidement dans le Temple puisque n’étant pas au niveau requis!)]

<—————>

2°/ « Le téchouva, la prière et la tsédaka suppriment le mauvais décret » (prière de Ounétané Tokéf que nous récitons durant les Yamim Nora’im).

Dans la majorité des livres de prières, 3 mots sont écrits directement au-dessus de cette phrase introductive : tsom (le jeûne – צום) ; kol (la voix – קול) ; mamon (l’argent – ממון).
Ils ont tous une même guématria de 136.
En cumulant la valeur de ces 3 mots (136*3), nous obtenons : 408, qui est la valeur du mot : zot (זֹאת).

Ceci est une allusion à notre verset : « Avec ceci (bézot) Aharon viendra dans le Sanctuaire ».
Lorsque les juifs font sincèrement téchouva, prient de tout leur cœur, et donnent généreusement à la tsédaka, alors les 3 se combinent pour produire « zot », que va prendre avec lui le Cohen Gadol en entrant dans le Sanctuaire le jour de Kippour, en tant que messager du peuple, et qui va permettre d’accepter sa prière et d’amener le pardon aux juifs.
[Na’hal Kédomim]

-> Le Ben Ich ‘Haï enseigne :
Le jeûne (tsom) amène une personne à dominer ses désirs.
La voix (kol) fait allusion à la Torah, et l’étude de la Torah va permettre de mieux faire la différence entre ce qui est permis et ce qui est interdit, le pur et l’impur.
La réalisation de notre ignorance avant d’avoir étudié, va nous pousser à faire téchouva.

L’argent (mamon) : lorsque nous donnons de notre propre argent à la tsédaka, cela amène à vaincre notre orgueil.
En effet, nous réalisons par cela que l’argent (la matérialité) n’est pas le nôtre, et que nous n’avons aucune raison d’en devenir arrogant. Nous devons simplement utiliser au mieux les ressources que Hachem nous confie.
[le Ben Ich ‘Haï]

<—————>

3°/ Le mot : « bézot » (בְּזֹאת) a la même guématria que : « kadoch » (Saint – קדוש) Saint) [410].

Cela renvoie à la rencontre de tous les summums de la Sainteté : le jour de Kippour (dans le temps), dans le Saint des Saints (dans l’espace) et par le Cohen Gadol (chez les êtres humains).

<—————>

4°/ « Avec ceci Aharon viendra dans le Sanctuaire (aKodéch) » (A’haré Mot 16,3)

-> Le midrach déduit 10 leçons du mot : « bézot » (avec ceci – בְּזֹאת), et énumère 10 mérites grâce auxquels Aharon avait le droit de pénétrer dans le Saint des Saints : le Shabbath, la circoncision, la Torah, Jérusalem, les Shévatim, Yéhouda, Israël, Térouma, Maaser et les Korbanot.
[le Avné Nézer]

<—>

-> Le grand Kabbaliste Rabbi Shimshon d’Ostropoli, a interprété ce mot : « zot » (זֹאת – bézot = avec « zot »), comme ayant la même guématria (408) que l’année hébraïque : ת »ח (qui est 5408, soit : 1648).

Il était fermement convaincu que les attaques tragiques des Cosaques, et le massacre de milliers de juifs durant cette année, étaient en réalité un moyen pour l’arrivée du machia’h, délivrant les juifs de ce long exil.

Le rabbi d’Ostropoli expliquait :
– « bézot » = en « zot » (זֹאת), cette année 1648 (ת »ח) ;
– « Aharon viendra vers le Kodéch » = le peuple élu (symbolisé par Aharon, qui a été choisi comme Cohen Gadol) entrera dans un état de pureté et de sainteté (kodech) par la venue du machia’h.

Malheureusement, cela ne se passa pas ainsi.
Le machia’h n’est pas arrivé, et de nombreux juifs qui attendaient avec espoir que les mots du grand kabbaliste deviennent réalité, ont ensuite perdu leur espoir et émouna.

Afin de remonter le moral, le Shach (rabbi Shabsi haCohen) a déclaré publiquement en se basant sur les mots du Hallel :
– « mé’ét Hachem haïta zot » (de Hachem que cela provient) = il est vrai que telle était la volonté de D. de nous délivrer en cette année : « zot » (haïta zot!) ;

– de plus : « hi niflat béénénou » (en elle nos yeux verront des merveilles) = les juifs était sur le point de voir d’incroyables miracles ;

– cependant : « zé ayom assa Hachem » (en ce jour Hachem a fait) = Hachem a pris en compte que nous n’avons pas accompli « ayom » (aujourd’hui), que nous trouvons dans le Téhilim (95,7) :  » aujourd’hui encore vous écoutiez Sa voix » (hayom im békolo tichmaou) = que nous ne remplissons pas nos obligations de suivre Sa Volonté.

[il existe certes des périodes propices, mais à tout moment par notre comportement nous pouvons permettre au machia’h d’intervenir!]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :