‘Hanoucca & Ménora

+ Quelques dvar Torah sur ‘Hanoucca – La Ménora :

1°/ « Quand tu allumeras les bougies vers la face de la Ménora … » (Bamidbar 8;2)

Selon la ‘hala’ha (Rambam dans son Be’at Hamiqdach 9:7): « had’laka késhéra bézar » = même un non Cohen peut allumer les bougies, si la Ménora a été déplacée à l’extérieur.
Cependant, la préparation des mèches ne peut être faite que par un Cohen.
[D’ailleurs, Rachi sur ce verset dit uniquement ‘oumétiv’ (= préparé par le Cohen), sans ajouter : ‘oumadlik’ (= allumé par le Cohen).]

Le roi Salomon a dit (Michlé 20;27) : « ner Hachem, nichmat adam » (=L’âme de l’homme est une bougie de D.).

Chaque juif doit veiller à faire briller sa bougie intérieure (son âme) et s’assurer que celle d’autrui est aussi allumée.
Cela s’accomplit en étudiant la Torah, faisant des mitsvot, en étant une source d’inspiration/d’exemple.

Une bougie allumée, peut allumer une infinité de mèches éteintes, et ce, sans perdre de sa superbe!!

Ainsi, on peut comprendre :
– « had’laka késhéra bézar » (même un non Cohen peut allumer les bougies) === tout le monde doit allumer la flamme de son âme, ainsi que celle des autres juifs ;
– MAIS seulement un vrai Cohen (= une personne parmi les sages reconnus à la tête des juifs) peut préparer les mèches
=== avoir le pouvoir de déterminer/fixer le chemin authentique/réel de la Torah (et les autres devront rester purs/fidèles à ses décisions).

2°/ Il est écrit dans la Torah concernant :
– la Ménora = « Et ceci est l’ouvrage de la Ménora : en or battu (mikcha) … » (Bamidbar 8;4)
– les 2 trompettes = « Fais pour toi 5 trompettes en argent, fais-les [en argent] battu (mikcha) … » (Bamidbar 10:2)
– les 2 chérubins présents au-dessus de l’Arche = « Tu feras 2 Chérubins en or battu (mikcha) … » (Chémot 25:18)

Pourquoi ces 3 éléments ont tous été ‘battus/martelés’ (=mikcha)?

Le mot ‘mikcha’ a pour origine le mot ‘kacha’ (difficile).
Battre/marteler une pièce de métal est un acte difficile et laborieux.

– Les Chérubins représentaient des enfants (cf. Rashi sur le verset – Chémot 25;18).
Élever des enfants, faire qu’ils restent solidement accrochés/attachés à l’Arche sainte = à la Torah, n’est pas une chose facile à réaliser.

– La Ménora représente la Torah et les mitsvot, comme il est écrit : « car une mitsva est une bougie, et la Torah est la lumière » (Miché 6:23).
Etudier la Torah, pratiquer les mitsvot et vivre une vie de Torah authentique nécessite beaucoup d’efforts et d’engagements.

– Les trompettes étaient utilisées pour rassembler et unifier le Klal Israël ou les princes des tribus.
Unifier le peuple juif, n’est pas chose facile.

Chacun de ces 3 éléments sont ‘kacha’, difficiles, et chacun requiert de devoir marteler (mikcha).
Ainsi, de laborieux efforts doivent être investis pour les obtenir.

3°/ « Quant à toi, ordonne aux enfants d’Israël, et ils prendront pour toi de l’huile d’olive pure, pressée (katit) pour l’éclairage, afin d’allumer la lampe perpétuellement. » (Chémot 27;20)

Le 1er Temple a duré 410 ans et le 2e, 420 ans.
Ainsi, la Ménora a été allumée tous les jours pendant 830 ans.

Il y a une allusion à cela dans le verset.

Le mot ‘katit’ (pressée) est composé des lettres kaf et taf (= guématria de 420) et des lettres kaf et youd (= guématria de 410).
Ainsi, l’huile doit être ‘katit’, pendant les 830 ans de l’existence des 2 Temples (420+410).

La suite du verset est : ‘léaalot nér tamid’ (« afin d’allumer la lampe perpétuellement ») = concerne le 3e Temple, où les bougies vont y être allumées pour toujours/perpétuellement.

4°/ « Quant à toi, ordonne aux enfants d’Israël, et ils prendront pour toi de l’huile d’olive pure, pressée (katit) pour l’éclairage, afin d’allumer la lampe perpétuellement. » (Chémot 27;20)

Quel est le message que Moshé veut transmettre aux générations futures via ce verset?

— « ils prendront pour toi de l’huile d’olive pure » = l’huile d’olive ne se mélange pas avec d’autres liquides, elle a une tendance naturelle à se séparer et à monter vers le haut.
= Ceci doit nous rappeler que les juifs sont spécifiques/différents et ne doivent pas se mélanger et s’assimiler aux autres.
Ils doivent aspirer à s’élever spirituellement vers D. (vers haut) et non vers la superficialité, la matérialité (vers le bas).

— « pressée (katit) pour l’éclairage (lamaor) » = le maor représente la lumière de la Torah (Michlé 6:23 : « car une mitsva est une bougie, et la Torah est la lumière (or) »)
= Si l’on veut réussir dans l’étude de la Torah, il faut s’écraser/ »se presser » (une olive doit être pressée pour donner son jus)/s’y investir au maximum de nos possibilités, comme l’on dit nos Sages (Meguila 6b) : « yagati oumatzati ta’amin » = « si quelque’un dit : « j’ai peiné, et j’ai réussi », crois-le! »

— « afin d’allumer la bougie (nér) perpétuellement » = la bougie (nér) représente l’âme du juif (Michlé 20:27 : « l’âme de l’homme est une bougie (nér) de D. »)
= Le but du juif dans ce monde = élever sans cesse son âme (= maintenir « allumer la bougie (nér) [de son âme] perpétuellement », malgré le fait que le yétser ara fait souffler un vent pour l’éteindre …).

[ ‘Hag saméa’h à vous et à tous vos proches!!
B »h qu’on puisse, tous faire briller notre lumière intérieure, et ce quelques soit les intempéries extérieures. Amen!]

Source : traduction & adaptation personnelle de commentaires sur ‘Hannoucca de Rabbi Moshe Bogomilsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code