« Moché rassembla toute la communauté des enfants d’Israël … «  (Vayakhél 35,1)

Alors que les enfants d’Israël étaient unis quand ils ont reçu la Torah au mont Sinaï « comme un seul homme, d’un seul cœur » (Rachi sur Chémot 19;2), fait remarquer le Rav Yaakov Kaminetsky, leur unité s’est disloquée quand ils ont péché avec le veau d’or.

Talmud Yérouchalmi (Sanhédrin 10;2) = chaque tribu a réalisé son propre veau d’or.
Talmud de Babylone (Sanhédrin 63b) = les bnei Israël ont adoré de nombreux dieux.

Nous ne trouvons pas un tel phénomène chez les autres nations!
En effet, chacune d’elles sert les divinités communes à son ethnie, comme « les dieux de Moav » et « les dieux d’Edom ».
Si les Hébreux en ont adoré beaucoup, c’est assurément à cause des divisions profondes qui régnaient entre leurs tribus.

Quand Moché s’est apprêté à communiquer aux enfants d’Israël les instructions du Michkan, sa tâche la plus urgente a été d’apaiser leurs différends et de les réunir.
Voilà pourquoi, pour commencer, « il fit assembler toute la communauté des enfants d’Israël », afin qu’ils soient de nouveau « comme un seul homme, d’un seul cœur ».

[le Michkan est venu en réparation de la faute du Veau d’or.
Tout le peuple s’est uni pour sa construction, qui a été faite par Bétsalel le petit-fils de ‘Hour qui avait été tué car s’opposant au Veau d’or, et les juifs ont donné largement de l’or en parallèle à l’or donné largement pour faire le Veau d’or.]
————————————————————————-

« Moshé rassembla toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : « Voici les paroles que D. [vous] a commandé d’observer … » (Vayakhél 35,1)

+ Le Rabbi de Tchortkov = s’il existe des différences entre les hommes quant à leur compréhension profonde et leur intention au moment où ils accomplissent une mitsva, l’acte de la mitsva reste toujours le même pour tous.
Quand il s’agit « d’observer » les commandements, il est possible de rassembler toute la communauté des enfants d’Israël sans distinction.

+ Rachi = « Moché rassembla : le lendemain de Yom Kippour. »
Ce n’est pas seulement la veille de Yom Kippour que chacun doit faire la paix avec son prochain.
Le lendemain de ce saint jour aussi, il faut aussi se rassembler et vivre dans la paix et la fraternité.

Source (b »h) : dvar Torah du Rav Yissa’har Dov Rubin (dans son livre : « Talélei Orot ») + Rav Alexander Zoucha Friedman (dans son « mayana chel Torah »)

<————————>

+ « Moshé rassembla toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : « Voici les paroles que D. [vous] a commandé d’observer … »

-> C’est l’unique endroit dans toute la Torah où une paracha commence par : « rassembla » (vayakél) = tous les juifs se sont rassemblés ensemble.
Hachem a demandé à Moché de réunir de grands groupes de juifs tous les Shabbath dans les lieux d’étude (beit midrach) pour leur enseigner les mots de la Torah, ce qui est permis et interdit de faire.
De cette façon, le nom de Hachem sera loué parmi Ses enfants.
[Yalkout Chimoni]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code