+ Le saviez-vous? – L’influence de Pessa’h sur toutes les autres fêtes juives

Dans la paracha Emor (23;4), les fêtes juives y sont énumérées, et Pessa’h y figure en 1er, en tête.

Pourquoi cela?

= En connaissant les jours de Pessa’h, on peut connaître les jours de la plupart des fêtes juives.


Utilisons le système at’bach, pour expliquer et retenir cela :
-> le 1er jour de Pessa’h :
La 1ere lettre de l’alphabet (le aleph) se transforme en la dernière lettre (le tav)
===> ainsi, le jour de la semaine durant lequel tombera le 1er jour de Pessa’h, sera le même que celui de Ticha béAv (nom commençant par la lettre tav).

-> le 2e jour de Pessa’h :
La 2e lettre de l’alphabet (le bét) s’échange avec l’avant dernière lettre (le shin)
===> ainsi, le jour de la semaine durant lequel tombera le 2e jour de Pessa’h, sera le même que celui de Shavou’ot (nom commençant par la lettre shin).

-> le 3e jour de Pessa’h :
On a de même la lettre guimel qui s’échange avec la lettre réch
===> ainsi, le jour de la semaine durant lequel tombera le 3e jour de Pessa’h sera le même que le 1er jour de Roch Hachana (nom commençant par la lettre réch).

-> le 4e jour de Pessa’h :
On a de même la lettre dalet qui s’échange avec la lettre kouf
===> ainsi, le jour de la semaine durant lequel tombera le 4e jour de Pessa’h sera le même que le jour de la kriat aTorah (lecture de la Torah – nom commençant par la lettre kouf), jour correspondant à Sim’ha Torah (jour où l’on finit un cycle de lecture de la Torah et où l’on commence un nouveau).

-> le 5e jour de Pessa’h :
On a de même la lettre hé qui s’échange avec la lettre tsadik
===> ainsi, le jour de la semaine durant lequel tombera le 5e jour de Pessa’h sera le même que celui de yom Kippour (la lettre tsadik renvoyant au mot ‘tsom’ = un jeûne, dont Yom Kippour est le jeûne par excellence).

-> le 6e jour de Pessa’h :
On a de même la lettre vav qui s’échange avec la lettre pé.
===> le 6e jour de Pessa’h est le même que celui durant lequel est tombé Pourim (nom commençant par la lettre pé), un mois auparavant.
Sachant que Pourim et Lag baOmer tombent le même jour …

 

Source : Source (b »h) : traduction & adaptation personnelle d’un commentaire de Rabbi Moshe Bogomilsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code