« L’exil véritable d’Israel en Egypte, c’est d’avoir appris à le supporter« 

Rabbi ‘Hano’h.


Il en va de même pour nous, aujourd’hui …

 

D’ailleurs, on commence la haggada par a la’hma anya, et nous y concluons : en Israël, libres (‘horim).

Un esclave souhaite d’abord être libre, puis ensuite aller quelque part (l’essentiel étant de se libérer de son oppression insoutenable!) …

Pourquoi un tel ordre dans la haggada?

–> Si on aurait demandé au bné Israël pendant la dure période de l’esclavage, est-ce que vous êtes d’accord de tout quitter pour aller dans le désert selon la volonté de D., ils auraient touts dit oui.

D. a fait que durant 1 an, l’esclavage a été réduit, et à la même question seul 20% des juifs ont dit oui.

De même, de nos jours, il faut être prêt à tout moment à quitter notre confort, notre position sociale,  notre agréable trin trin quotidien, … pour se soumettre totalement à la volonté de D.

Il faut être vraiment libre, pour répondre à D. à tout moment …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code