+++ Un jour un homme très riche, venu visiter le ‘Hafets ‘Haïm, exprima son étonnement devant la maison toute simple de son hôte, et lui demanda :
« Pourquoi n’avez-vous pas une habitation digne du plus grand Sage de la génération » (avec des beaux meubles, un divan confortable, …)?

Le ‘Hatefs ‘Haïm rétorqua : « Et où sont tes meubles? »
Le visiteur lui répondit : « Ici, dans cette ville, je ne suis qu’un simple invité ; viens chez moi, et tu verras ma maison luxueuse! »

Le ‘Hafets ‘Haïm lui répliqua : « Moi aussi, je suis un invité ici dans ce monde ; viens et tu verras ce qui m’est réservé dans le monde à venir … »

—> Cette histoire peut se rattacher au pirké avot (4;16) :
« Rabbi Yaakov dit : Ce monde ressemble à un vestibule devant le monde à venir [éternel]. Prépares-toi dans le vestibule [en accomplissant des bonnes actions, des mitsvot dans ce monde] pour entrer dans le palais.’

D’après cette michna, le monde ici-bas n’est pas le but principal (la finalité) de la création de l’homme ; c’est le moyen par lequel, nous pouvons accéder au monde à venir.

—> De même, le midrach (Kohélét Rabba 1,15) enseigne :
« Ce monde ressemble au vendredi ; celui qui s’est fatigué le vendredi pourra manger le Shabbath ; mais celui qui ne s’est pas fatigué le vendredi, que mangera-t-il Shabbath?
Ce monde est comparé aussi à la terre ferme, et le monde à venir, à la mer : celui qui ne se prépare pas de provisions n’aura rien à manger pendant la traversée! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code