« Le monde physique est semblable aux touches d’un piano ; la musique n’est pas produite par les touches, mais par les cordes profondément cachées au sein du mécanisme, derrière la façade.

Mais les touches sont indispensables ; sans elles, il n’y aurait pas d’accès au mécanisme interne, et bien que les touches soient muettes en elles-mêmes, c’est lorsqu’elles sont frappées que la musique s’élève.

Ainsi, des actes physiques sont nécessaires pour produire des changements dans le non-matériel. »

[rav Akiva Tatz]

 

==> Suivons la partition la Torah, et tâchons de produire une belle mélodie par le biais de nos actions de chaque instant.

[dans le cadre du libre-arbitre, de notre compréhension limitée, nous ne pouvons « écouter »/capter le résultat produit de notre vivant par nos actions, mais nous ne devons pas pour autant y renoncer à le produire].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code