« Barou’h Hachem que nous ayons Hachem »

[Rav Chajkin]

= Comment traverser l’océan tumultueux de ce monde-ci sans s’appuyer sur D., sans avoir une émouna à toute épreuve et sans la certitude qu’Il veille sur chacune de Ses créatures ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code