Vous avez un nouveau message de … D.

+ Vous avez un nouveau message de … D.

Il est écrit dans la guémara : « Les désastres ne s’abattent sur le monde qu’en fonction d’Israël. »
Rachi commente : « afin de les effrayer pour qu’ils se repentent. »

Le Ran (Rabbenou Nissim de Gérone –> 1320-1376) écrit dans ses discours (Hadrouch Hachelichi) :
« Parfois, les événements se produisent dans des lieux très éloignés et des îles lointaines afin d’inciter Israël, pris d’inquiétude et de frayeur, à faire téchouva de crainte que le même châtiment ne s’abatte sur eux. […]
Lorsqu’en réponse aux terribles tragédies des autres, vous ne souffrez pas, les châtiments ne cessent pas ; au contraire, ils se rapprochent de plus en plus de vous.
Il ne fait aucun doute que celui qui observe ces événements marquants (de véritables avertissements de D.), et persiste dans ses voies ressemble à un homme qu’on a mis en garde de ne pas commettre une certaine transgression mais qui la commet malgré tout, se rendant passible de mort. »

Source (b »h) : compilation personnelle issue du livre « Matsmia’h Yéchoua » du Rav Alexander Aryéh Mandelbaum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code