+ « Et tu ôteras le mal du milieu de toi, et tout Israël l’entendra et craindra. » (Ki Tétsé 21;21)

Le rav Ména’hem Mendel de Vorka a écrit qu’avant de réprimander quelqu’un pour tenter d’améliorer sa conduite, commençons par nous amender nous-même et par nous laver de tout intérêt personnel.
Ce n’est qu’à cette condition qu’on sera écouté et accepté.

On y trouve ici une allusion, le verset commençant par parler du bannissement  « du mal du milieu de toi ».
C’est ensuite seulement que « tout Israël l’entendra et le craindra. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code